RCT : ca­pi­tal pour la confiance

Face à une équipe pa­ri­sienne ra­jeu­nie, les Tou­lon­nais ont une obli­ga­tion de ré­sul­tat. Après le ca­mou­flet en­re­gis­tré à Lyon, la vic­toire des Rouge et Noir est im­pé­ra­tive

Monaco-Matin - - Sports - PAUL MASSABO

Entre ra­fis­to­lage et bri­co­lage, Tou­lon et le Stade Fran­çais com­posent avec les élé­ments et sur­tout les en­ga­ge­ments de tous les in­ter­na­tio­naux (toutes na­tions confon­dues). Pour ce­mat­ch­du ra­chat cô­té tou­lon­nais, le droit à l’er­reur n’est pas per­mis. Se­coué par les dé­parts à quinze jours d’in­ter­valle de deux membres du staff tech­nique (Die­goDo­min­guez et Jacques Del­mas) jus­qu’ici plé­tho­rique, le RCT de­vra faire preuve d’or­gueil. Mais aus­si de maî­trise pour écar­ter de sa route des Pa­ri­siens en dif­fi­cul­té, tou­jours pas re­mis de leur titre de cham­pion de France 2015.

Des jeunes dans le bain

Dans un contexte de vente des deux clubs, ce­lui de la ca­pi­tale est- il lo­gé à la même en­seigne que le va­rois? Les pré­si­dents Tho­mas Sa­vare et Mou­rad Boud­jel­lal soufflent le chaud et le froid pour mieux en­tre­te­nir le sus­pense. Mais la dif­fé­rence entre les deux en­ti­tés est no­table: Pa­ris voit ré­gu­liè­re­ment des joueurs an­non­cer leur dé­part – tel La­ka­fia­pour leVar – alors que cô­té tou­lon­nais, les ar­ri­vées sont dis­til­lées ré­gu­liè­re­ment pour la sai­son pro­chaine. Mais loin de toute cette agi­ta­tion, pour parer au plus

pres­sé, les coaches res­pec­tifs es­saient de mettre sur pied des for­ma­tions qui tiennent au­tant que faire se peut la route. Dans les ro­ta­tions qua­si per­ma­nentes im­po­sées de­puis le dé­but de sai­son, Gon­za­lo Que­sa­da com­pose au fil des jour­nées en jon­glant entre dis­po­nibles et va­lides. Cô­té va­rois, c’est le même scé­na­rio de­puis la re­prise du cham­pion­nat. Dans les deux camps, ap­pel a été fait aux jeunes. La paire Ford-Dal Ma­so veille, seule, désor-

mais aux des­ti­nées du club. Elle dé­couvre le large ef­fec­tif dis­po­nible. À l’heure du pre­mier dou­blon, le tan­dem n’a pas hé­si­té à in­té­grer des es­poirs à l’image de Se­tia­no et An­net­ta. Go­ro­ma­ru; qui signe sa pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion; et ses par­te­naires savent qu’ils doivent prendre le jeu à leur compte pour se mettre au plus vite à l’abri de toute dé­con­ve­nue. La conquête au­ra pour obli­ga­tion de se re­mettre à l’en­droit après avoir été mise sur le toit face au LOU. Les

Tou­lon­nais avaient réus­si à concas­ser, il y a quinze jours, des Gre­no­blois dans la tour­mente. Dans le sens de la marche, leRCT a lar­ge­ment les moyens de faire la dif­fé­rence. En­core fau­dra-til que le ca­pi­taine Ver­meu­len et les siens prennent le match par le bon bout. Face à une équipe joueuse em­me­née­par Plis­son, lais­sé par Guy No­vès à la dis­po­si­tion du cham­pion­nat do­mes­tique, Tou­lon au­ra­pour im­pé­ra­tif de tuer au plus vite le match. Faute de quoi, les Rouge et Noir se met­traient une nou­velle fois tout seuls en dif­fi­cul­té.

L’heure de la ré­bel­lion

Mike Ford at­tend une ré­bel­lion de la part de ses hommes, dé­ce­vants lors de leur der­nière sor­tie. « C’est sûr que j’es­père un maxi­mum de ré­ac­tions. C’est bles­sant d’avoir joué de la sorte à Lyon. Les matches sont le re­flet de nos en­traî­ne­ments. Et cette se­maine, on a été mieux lors des séances de tra­vail com­munes. Les joueurs doivent com­prendre qu’il faut ‘’maxi­ma­li­ser’’ le temps pas­sé en­semble. Les se­maines sont courtes (il n’y au­ra que six jours entre la ré­cep­tion de Pa­ris et le dif­fi­cile dé­pla­ce­ment à Castres, sa­me­di, Ndlr). Voi­là pour­quoi, il faut tou­jours se mon­trer per­for­mant, op­ti­mi­ser chaque mi­nute. On ne peut pas gâ­cher les en­traî­ne­ments. » Pas plus que Die­go Do­min­guez, Mike Ford ne se la­mente pas sur le nom­brede bles­sés ou d’in­dis­po­nibles. « On s’adapte aux si­tua­tions comme les joueurs le font avec les condi­tions de jeu. Tou­lon n’est pas la seule équipe à de­voir com­po­ser avec les ab­sences des in­ter­na­tio­naux » , confie sans s’api­toyer le coach an­glais qui n’at­tend, ce soir, qu’un bon ré­sul­tat face à une for­ma­tion pa­ri­sienne ra­jeu­nie, voire di­mi­nuée.

(Pho­tos Do­mi­nique Le­riche)

Mike Ford (de face) et Marc dal Ma­so (de dos) ont dé­sor­mais les des­ti­nées spor­tives du RCT entre leurs mains. Tout un pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.