Ja­mal « shoo­ter » est de re­tour !

Meilleur ar­tilleur face à An­tibes, l’Amé­ri­cain a re­mis la main sur ce qui fai­sait sa force la sai­son der­nière et as­si­mi­lé son nou­veau rôle

Monaco-Matin - - Sports - FLORENT CAFFERY

At­ten­tion. Les dé­fenses ad­verses ne pour­ront pas dire qu’elles n’étaient pas pré­ve­nues. Ap­pe­lé pour cal­mer l’in­so­lent, le shé­rif Shu­ler a bel et bien re­pris ses quar­tiers en ville. Et a au pas­sage rem­pli les pla­cards de mu­ni­tions. A croire que son im­po­sante barbe dont il s’est dé­les­té ilya­quelques se­maines, le frei­nait dans sa quête d’un nou­vel élan. On le voyait brin­que­ba­lant par àcoups en Ligue des Cham­pions (il lui avait fal­lu 17 tirs pour ré­gler la mire avec un bal­lon qu’il pei­nait à ama­douer), mais l’ar­rière d’1m91 aren­du hier soir sû­re­ment sa meilleure co­pie de la sai­son. Sa flèche pri­mée, tout en­maî­trise de­vant Gaines après seule­ment neuf mi­nutes de jeu, a don­né le ton(9-8), sa cé­lé­bra­tion tout au­tant. L’en­fant de Jack­son­ville en Ca­ro­line du Nord s’est alors tour­né vers les gra­dins de Gas­ton-Mé­de­cin et mi­mé un tir au pis­to­let an­non­cia­teur d’une soi­rée d’en­ver­gure. Son tra­vail de sape fait de courses en pa­gaille et de shoots par­fois pris par gour­man­dise (5/18 au to­tal) a fi­ni par érein­ter l’ar­rière-garde an­ti­boise. « Ses tirs

à trois points (4, ndlr) nous ont fait mal » , glis­se­ra après­coup un Bour­dillon amer.

« Fi­nir ma car­rière dans ce club »

Mé­tro­nome du sys­tème mo­né­gasque la sai­son der­nière (il avait ter­mi­né dans le5ma­jeur de ProA), le tout juste tren­te­nai­reaap­pri­sa­ne­plus être in­évi­ta­ble­ment ce­lui sur qui tout re­po­sait. Che­vil­leou­vrière, Shu­ler est d’une cer­taine fa­çon ren­tré dans le rang, a étof­fé sa com­plé­men­ta­ri­té avec Dee Bost ou Wright et s’as­trein­tà­dis­til­ler, ici et là, des coups d’éclats sal­va­teurs. Son ser­vice ca­viar­pre­miè­re­ca­té­go­rie pour Ouat­ta­ra, qui s’en va cla­quer un al­ley-oop dan­tesque (80- 60, 37’), en est la preuve. Une de­mi-heu­rea­prè­sune soi­rée illu­mi­née (21 points, 6 fautes pro­vo­quées, 4 re­bonds, 4 passes) et un pas­sage ex­press au bain ré­fri­gé­rant, l’Amé­ri­cain s’est confié. « Tout le monde at­tend de moi que je sois le même que l’an­née­der­niè­re­mais l’équipe est plus forte et les res­pon­sa­bi­li­tés sont da­van­tage ré­par­ties. J’avais sur­tout be­soin d’être

plus agres­sif et de­puis deux matchs c’est le cas. » Mieux, pour sa sixième an­née en ProA (Vi­chy, Nan­cy, Nan­terre), Ja­mal Shu­ler ré­pète à l’en­vie que faire de Mo­na­co son der­nier point de

chute est une prio­ri­té. « Avec ma fa­mille, on se sent très bien ici. Je veux fi­nir ma car­rière dans ce club et j’ac­corde une vé­ri­table im­por­tan­ce­dans ma par­ti­ci­pa­tion à l’es­sor du bas­ket à Mo­na­co. Je me suis mis la pres­sion en di­sant que je vou­lais être le meilleur joueur de l’his­toire du club mais c’est sim­ple­ment le re­flet de cette pas­sion. » Son contrat court jus­qu’à la fin de sai­son. Le shé­rif risque en­core d’ins­tau­rer le couvre-feu en Prin­ci­pau­té pen­dant un cer­tain mo­ment...

(Pho­tos Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.