LIGUE A FÉ­MI­NINE ( JOUR­NÉE) Le Racing se re­quinque

Monaco-Matin - - Sports - KA­THE­RINE NATTON

Trois points qui font le plus grand bien. Même si la vic­toire can­noise a été dou­lou­reuse face aux Lor­raines de Van­doeu­vreNan­cy, Laurent Tillie ne fait pas le dif­fi­cile. « On prend ces 3 points même si nous n’avons pas joué le­meilleur volley. Il faut qu’on re­trouve de la confiance. On va re­grim­per pro­gres­si­ve­ment et il faut ar­ri­ver à re­trou­ver de la lu­ci­di­té. En tout cas, j’ai ai­mé leur com­ba­ti­vi­té » . A deux jours d’un dé­part pour Mo­dène en Ligue des Cham­pions, les Azu­réennes ne sont pas vrai­ment dans les meilleures condi­tions. Fi­na­le­ment, sans s’être en­traî­née de­puis trois se­maines, Tan­ja Gbric a dû re­prendre la di­rec­tion du jeu, lais­sée va­cante par Jak­se­tic (bles­sée après Ve­nelles). Un tour de passe-passe qui Grâce à leur suc­cès, les Can­noises res­tent au contact de Bé­ziers, so­lide lea­der.

n’ar­range pas les au­to­ma­tismes entre at­ta­quantes et cen­trales.

Sa­ven­chuk au ren­dez-vous

Pour­tant, sans sor­tir le grand jeu, le Racing par­vient à prendre la pre­miè­re­manche (25-19). La par­tie s’an­nonce peut-être plus fa­cile que pré­vu, mais c’est sans comp­ter sur la pug­na­ci­té des Lor­rai­nes­qui s’ap­puient sur une bon­dis­sante Pal­lag pour les re­mettre dans le match (21-25). Très dif­fi­ci­le­ment, les par- e

te­naires de Dé­bo­rah Ort­schitt ar­rachent le troi­sième acte après une éga­li­sa­tion à 22. Sa­ven­chuk va re­trou­ver son bras gauche au bon mo­ment (25-22). Un avan­tage qui ne ras­sure pas pour au­tant les de­moi­selles du Pa­lais qui laissent en­core leurs ad­ver­saires prendre les de­vants (16-19). Van­doeuvre com­mence à croire qu’un tie-break est pos­sible, mais sur une faute de ser­vice, les vi­si­teuses de l’Est re­passent la main aux Can­noises. Un Racing qui pro­fite d’une belle sé­rie de Sa­ven­chuk au ser­vice pour re­ve­nir dans le match. Les der­niers points se­ront ser­rés, Mol­lin­ger ré­pon­dant à Ko­do­la (23-23). Dans ces der­niers choix, Gr­bic va fi­na­le­ment op­ter pour une at­taque aux3­mètres de Ko­do­la avant que Sa­ven­chuk n’achève le tra­vail (25-23). Les Can­noises se sont en­core fait peur, mais hier soir l’es­sen­tiel était d’em­po­cher les trois points et voi­là qui est fait. Tillie n’en de­man­dait pas plus avant de re­plon­ger ses filles en mode Ligue des Cham­pions dès de­main. « On s’est mis au rythme de l’ad­ver­saire. Ce­la au­rait pu de­ve­nir dan­ge­reux. » Sans non plus évo­quer une contre-per­for­mance, Car­lo Pa­ri­si, le coach can­net­tan, fai­sait grise mine au sor­tir de la ren­contre. Même si ses pro­té­gées n’ont pas été me­na­cées­par l’op­po­si­tion­mo­sel­lane, di­mi­nuée par les bles­sures et in­dé­nia­ble­ment moins ta­len­tueuse. Sautes de concen­tra­tion et dé­fi­cit d’ex­pé­rience ont en grande par­tie gal­vau­dé les chances duTFOC­de­bous­cu­ler le­dau­phin­du cham­pion­nat. Sans doute Pa­ri­si poin­tait-il les oc­ca­sions man­quées­par ses joueuses de scel­ler plus­net­te­ment le sort de la par­tie. Sor­tant d’un deuxième set à sens unique, conclu sur un cin­glant 14-25, les Azu­réennes re­lâ­chaient la pres­sion au mo­ment d’en­ta­mer l’ul­time pé­riode. En té­moigne cette sur­pre­nante sé­rie de ser­vi­ces­man­qués d’en­trée de jeu. Cin­q­balles consé­cu­tives ac­cro­chées dans la toile et un re­tard à com­bler au ta­bleau d’af­fi­chage. Molle, la par­tie avan­çait sur un faux rythme et lais­sait, mal­gré le suc­cès sans ap­pel, un lé­ger goût d’in­ache­vé. Re­joint au score à 14-14 après un temps fort lo­cal, Ter­ville lais­sait pas­ser l’orage et en­clen­chait la se­conde pour dis­tan­cer dé­fi­ni­ti­ve­ment ses pour­sui­vantes. Giel Ra­mos et Ran­ko­vic fai­saient rem­part et blo­quaient deux ten­ta­tives qui as­som­maient leTFOC. Lom­bar­do se char­geait de clore les dé­bats d’un smash puis­sant.

Car­lo Pa­ri­si (coach du Can­net) : «La­vic­toi­rees­tac­qui­se­mai­son­doit­mieux­jouer.Je­vi­se­prin­ci­pa­le­mentl’in­ten­si­té.Nous nous­som­mes­mi­sau­ni­veau­de­no­tread­ver­saire.Ons’est­tro­pa­dap­téet­le­ryth­meé­tait faible.Onl’em­porte3-0mai­sil­fau­dra­tra­vailler­pour­cor­ri­ger­ces­re­lâ­che­ments­qui­pour­raient être­pré­ju­di­ciables.Ona­le­mat­chen­main­mais­la­per­ted’une­man­che­peu­tra­pi­de­ment de­ve­nir­dan­ge­reuse.»

(Pho­to Phi­lippe Ar­nas­san)

(Pho­to P. L.)

Le Can­net doit pro­gres­ser dans l’in­ten­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.