Tout sur le pro­gramme des sept can­di­dats

Monaco-Matin - - La Une - SONY ITH ET O.-V.M.

Il man­quait une per­sonne, ven­dre­di 11 no­vembre, au­tour des mo­nu­ments aux Morts de la ré­gion, no­tam­ment ceux de

Mo­na­co, Beausoleil et Capd’Ail. Fi­gure in­con­tour­nable pour les an­ciens com­bat­tants et la dé­fense de la mé­moire des conflits pas­sés, Alain Pog­gi, pré­sident de l’Union na­tio­nale des com­bat­tants d’Afrique du Nord­de­puis cin­quante ans, pré­sent à toutes les com­mé­mo­ra­tions, quelle que soit la mé­téo, man­quait à l’ap­pel. Au Foyer du Poi­lu, à Beausoleil, et sur les Ter­rasses Jean-Mou­lin, à Cap- d’Ail, deux hom­mages poi­gnants ont été ren­dus à ce pa­triote dis­pa­ru en oc­tobre der­nier. Dans les deux cas en pré­sence d’élus, de Marc Ter­ro­si, se­cré­taire gé­né­ral de l’UNC, de proches d’Alain Pog­gi et de nom­breux ha­bi­tants.

« Faire vivre la flamme pa­triote »

À Beausoleil, Gé­rard Spi­nel­li a sou­hai­té qu’en ce jour de Mé­moire, l’hom­mage soit ren­du par l’as­sem­blée à un homme qui, toute sa vie du­rant, en a ho-

no­ré le de­voir, au foyer du Poi­lu, où « il a tra­vaillé comme nul autre à faire vivre la flamme pa­triote » . Il a rap­pe­lé qu’Alain Pog­gi, an­cien com­bat­tant pour l’Al­gé­rie, a été pour beau­coup « un frère de route, ac­com­pa­gnant les an­ciens sol­dats et leurs fa­milles, vers la re­con­nais­sance de la Na­tion » . Qu’il a tou­jours

« main­te­nu vi­vant le sou­ve­nir de ses ca­ma­rades et ai­dé leurs proches pour l’ob­ten­tion de leurs droits » . « Fi­dèle, dis­cret, fé­dé­ra­teur, ras­sem­bleur, en­ga­gé, tou­jours prêt à se rendre utile, il condui­sit la sec­tion Beausoleil – Capd’Ail – Mo­na­co à de­ve­nir une des plus im­por­tantes dé­lé­ga­tions de l’Union na­tio­nale des com­bat­tants du dé-

par­te­ment (...). Alain Pog­gi était un homme d’idées et de pro­jets. Après ce Mu­sée du Poi­lu, il se pré­pa­rait à em­me­ner les plus jeunes à Ver­dun pour les cé­lé­bra­tions de 2018… » Et Jean- Claude Gui­bal d’ajou­ter: « Conti­nuons, en sou­ve­nir d’Alain, en hom­mage à lui, pour être dignes de l’image qu’il avait de la France, de nous com­por­ter de telle sorte que de­main, nous puis­sions dire que nous avons ap­por­té une pe­tite pierre, sur le che­min qu’il avait ou­vert, et qu’il au­rait été heu­reux (...) pour cha­cun d’entre nous, d’être en me­sure de pour­suivre. »

Dé­fen­seur des an­ciens com­bat­tants

Xa­vier Beck, maire de Capd’Ail, a rap­pe­lé la force de son en­ga­ge­ment pour « ses frères d’arme et les an­ciens com­bat­tants » . Il a aus­si sou­li­gné les ac­tions de cet homme fé­rud’his­toire, tou­jours prêt à dé­fendre les droits des an­ciens com­bat­tants, dis­tri­buant des co­lis de Noël aux en­fants de har­kis et lut­tant pour ne pas ou­blier les an­ciens com­bat­tants mais éga­le­ment tous ceux qui ont com­bat­tu pour la France. Le maire a éga­le­ment li­vré un de ses sou­ve­nirs avec Alain Pog­gi, lors­qu’il l’avait conduit au mé­mo­rial de Fon­tan, sur le site du crash du Dal­las La­dy, où de jeunes Amé­ri­cains ve­nus com­battre les na­zis avaient pé­ri.

(Pho­to S.I.)

Un hom­mage a été ren­du à Alain Pog­gi, de­vant une grande as­sem­blée réunie au Foyer du Poi­lu, le « bé­bé » de ce « grand et digne pa­triote ».

(Pho­to O.-V.M.)

Par la voix de son maire Xa­vier Beck, Cap d’Ail a ren­du hom­mage à Alain Pog­gi pen­dant les cé­ré­mo­nies du  no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.