Pri­maire de la droite et du centre : le com­pa­ra­tif des pro­grammes

Monaco-Matin - - Le Dossier Du Jour - THIER­RY PRUDHON

Voi­là, nous y sommes presque. En­core un dé­bat jeu­di soir sur France  et les élec­teurs de la droite et du centre, plus quelques autres sans doute, dé­si­gne­ront leur cham­pion les  et  no­vembre. Choi­si­ront- ils un pro­fil plus qu’un pro­jet, ou l’in­verse ? Bien ma­lin ce­lui qui ose­rait le dire au­jourd’hui. Ce qui vient de se pas­ser aux Etats-Unis in­vite plus que ja­mais à la pon­dé­ra­tion de pro­nos­tics par trop aven­tu­reux.

La dif­fi­cul­té est chez nous ac­crue par des pro­grammes qui, dans leur ar­chi­tec­ture gé­né­rale, se res­semblent comme des jumeaux. Ils di­vergent sur­tout sur un point, leur poids : NKM ou Pois­son ont pri­vi­lé­gié des syn­thèses d’une qua­ran­taine de pages, quand Le Maire a as­sé­né un pa­vé de mille feuilles, tan­dis que Sar­ko­zy, Jup­pé ou Fillon ont beau­coup sa­cri­fié à la veine lit­té­raire.

Sur le fond, fin ex­pli­cite ou im­pli­cite des  heures, âge de la re­traite por­té au­tour de  ans, baisse des charges, dé­gres­si­vi­té des al­lo­ca­tions chô­mage ou ren­for­ce­ment de l’ar­se­nal sé­cu­ri­taire, font consen­sus. C’est le plus sou­vent dans la nuance que vont se ni­cher les dif­fé­rences entre les sept can­di­dats. Il en existe mal­gré tout, no­tam­ment dans la fa­çon de gou­ver­ner. Sans pré­tendre à l’ex­haus­ti­vi­té, très loin de là, nous avons ten­té de dé­ga­ger, ici, quelques- uns des prin­ci­paux en­ga­ge­ments de cha­cun. Pour que ceux « qui adhé­rent aux va­leurs de la droite ré­pu­bli­caine et du centre » ne votent pas (uni­que­ment) à la tête du client.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.