Feu vert ju­ri­di­que­pour Notre-Dame-des-Landes

La cour ad­mi­nis­tra­tive d’ap­pel de Nantes a au­to­ri­sé, hier, les tra­vaux de construc­tion de l’aé­ro­port contre l’avis du rap­por­teur pu­blic

Monaco-Matin - - France -

Les juges de la cour ad­mi­nis­tra­ti­ved’ap­pel de Nan­te­sont, contrai­re­ment aux pré­co­ni­sa­tions du rap­por­teur pu­blic, va­li­dé, hier, les ar­rê­tés au­to­ri­sant les tra­vaux de l’aé­ro­port­deNotre-Dame-des-Landes (Loire-At­lan­tique), une­dé­ci­sion cru­ciale pour l’ave­nir de ce chan­tier contro­ver­sé. L’an­nu­la­tion d’un seul ar­rê­té pré­fec­to­ral, sur les cinq contes­tés en jus­tice, au­rait por­té un coup d’ar­rêt à ce pro­jet quin­qua­gé­naire, dé­cla­ré d’uti­li­té pu­blique en 2008, mais les sept juges ont, com­meen pre­mière ins­tance le 17 juillet 2015, va­li­dé les ar­rê­tés qui au­to­risent le conces­sion­nai­re­du­fu­tur aé­ro­port, une fi­liale de Vin­ci, et l’État, à dé­ro­ger aux in­ter­dic­tions de des­truc­tions des zones hu­mides et de la cen­tai­ned’es­pèces pro­té­gées­qui y vivent. Les juges n’ont, fait as­sez rare, pas sui­vi les pré­co­ni­sa­tions­du­rap­por­teur­pu­blic qui avait de­man­dé à la cour l’an­nu­la­tion de qua­trear­rê­tés, dits « loi sur l’eau » et « es­pèces pro­té­gées », es­ti­mant qu’ils ne res­pec­taient pas le Code de l’en­vi­ron­ne­ment en rai­son d’une « al­ter­na­tive avé­rée » à la construc­tion d’un nou­ve­laé­ro­port, àsa­voir l’op­ti­mi­sa­tionde l’in­fra­struc­ture exis­tante, celle de Nantes-At­lan­tique. Mais pour les juges le­réa­mé­na­ge­ment de l’aé­ro­por­tac­tuel de Nantes-At­lan­tique ne consti­tue pas une « al­ter­na­tive avé­rée » , ni une « so­lu­tion al­ter­na­tive sa­tis­fai­sante », et les­me­sures en­vi­ron­ne­men­tales pré­vues pour com­pen­ser les des­truc­tions de cet­te­zone hu- mide à 98 % et de la cen­taine d’es­pèces pro­té­gées, sont sa­tis­fai­santes, se­lo­nun­com­mu­ni­qué de la cour ad­mi­nis­tra­tive d’ap­pel.

« Eva­cuer la Zad ! »

« Les ha­bi­tants ont vo­té, la jus­tice a tran­ché : les tra­vaux, c’est main­te­nant ! », a ré­agi dans un­com­mu­ni­qué Phi­lippe Gros­va­let, pré­sident PS de la Loi­reAt­lan­tique. « Il ap­par­tient dé­sor­mais au pré­sident de la Ré­pu­bli­que­qui ne peut s’exo­né­rer du choixdes ci­toyens et des dé­ci­sions de jus­tice, d’éva­cuer la Zad im­mé­dia­te­ment et de lan­cer, en­fin, ce pro­jet es­sen­tiel pour le Grand Ouest », a ren­ché­ri le pré­sident LR de la ré­gion Bru­no Re­tailleau, pré­sident du Syn­di­cat mixte aé­ro­por­tuaire fé­dé­rant les vingt-deux col­lec­ti­vi­tés sou­te­nant ce pro­jet.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.