Une jour­née en cam­pagne

Monaco-Matin - - France -

« PRI­SU­NIC » : LE WEB SE GAUSSE DE JUP­PÉ...

In­ter­ro­gé sur France  sur le re­ve­nu uni­ver­sel, Alain Jup­pé s’est in­ter­ro­gé : « Est-ce que tout le monde va tou­cher le re­ve­nu uni­ver­sel, deMa­dame Bet­ten­court jus­qu’à la cais­siè­re­deP­ri­su­nic? ». Pro­blème : l’en­seigne n’exis­te­plus de­puis... . Très vite, les réseaux, et no­tam­ment les ad­ver­saires du tou­jours fa­vo­ri des son­dages, promptsà­dis­cri­mi­ner l’hom­meet son âge «ca­no­nique», raillaient cette ré­fé­rence vin­tage. Ré­fé­rences au Mi­ni­tel [notre cli­ché], auWalk­man à cas­sette, au franc, etc. ont alors fleu­ri, àgrand ren­fort d’images d’ar­chives.

... QUI RÉ­PLIQUE ET IRO­NISE

Hier, au­mi­cro­deRTL, Alain Jup­pé a choi­si l’iro­nie pour ré­ponse : « Je­bats­ma coulpe, j’ai fait une énorme conne­rie, c’est épou­van­table, ça dis­qua­li­fie ma can­di­da­ture à la­pré­si­den­cede laRé­pu­blique, je le re­con­nais vo­lon­tiers... » Plus sé­rieux, il a in­di­qué qu’il vi­vait bien « dans le monde réel » , et qu’il fai­sait lui-même ses cour- ses, « certes pasàP­ri­su­nic, maisàMo­no­prix, à Au­chan, à Sim­ply Mar­ket ouàCar­re­four Mar­ket ». Il ap­pe­lait quand­mê­meen­finà­du « sé­rieux » dans les dé­bats de cette cam­pagne, fa­ceà­cet épi­so­de­qu’il juge «anec­do­tique ».

LA CHASSE AUX FONC­TION­NAIRES EST OU­VERTE

Fran­çois Fillon a évo­qué dans les mé­dias le chiffre de   postes sup­pri­més en cinq ans mais, dans son pro­gramme, c’est le chiffre de   qui fi­gure. NKMen­vi­sage, elle,   sup­pres­sions par an, soit   au to­tal. Quant àNi­co­las Sar­ko­zy, il vise   postes sur le man­dat. Bru­no Le­Maire va le plus loin, en an­non­çant   sup­pres­sions par an... pen­dant dix ans, soit un mil­lion de postes en moins au to­tal. Hier­ma­tin, Alain Jup­pé, qui pour sa part avance le chiffre de   sup­pres­sions de poste dans le man­dat, a dé­non­cé cette course à l’écha­lote. En choi­sis­sant d’in­ter­pel­ler l’homme qui grimpe dans les son­dages, Fran­çois Fillon. Pour lui, c’est « juste pas pos­sible. Il y au­ra   dé­parts à la re­traite pen­dant cinq ans. Ce­la veut dire que sur cinq ans on ne re­crute ab­so­lu­ment per­sonne dans la fonc­tion pu­blique. Il ne suf­fit pas de bom­ber le torse pour être réa­liste et te­nir ses en­ga­ge­ments » , a no­tam­ment lan­cé l’édile bor­de­lais.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.