Pa­ris : Alain De­lon in­vi­té­sur­prise au mee­ting d’Alain Jup­péauZé­nith

Monaco-Matin - - France -

À six jours du pre­mier tour de la pri­maire de la droite, Alain Jup­pé a te­nu, hier soir, un­mee­ting au Zé­nith de Pa­ris bon­dé pour rap­pe­ler qu’il n’était pas un can­di­dat par dé­faut mais un can­di­dat « de convic­tion et d’adhé­sion ». On a sou­vent dit que le maire de Bor­deaux jouait la pru­dence et qu’il se conten­tait de­dé­rou­ler son pro­gramme, sans prendre tropde risque, confor­ta­ble­ment ins­tal­lé en tête des son­dages. Mais le confort a ses li­mites. Cri­ti­qué par ses concur­rents (mais néan­moins par­te­naires) pour faire al­liance avec le Modem, cha­hu­té par la re­mon­tée dans les son­dages de Fran­çois Fillon, Alain Jup­pé s’est fait plus of­fen­sif hier soir, lan­çant : « Droit dans mes bottes j’ai été, droit dans mes bottes je se­rai ». Il a ré­pon­duaux at­taques dont il fait l’ob­jet de la part de ses ad­ver­saires : « Les plus ré­centes sont les plus igno­mi­nieuses. S’ils croient me dé­sta­bi­li­ser, ils se trompent ! Ils au­ront la dé­faite et le déshon­neur en prime. » Par ailleurs, un in­vi­té pres­ti­gieux est ve­nu l’écou­ter comme l’an­non­çait Le Point quelques heures au­pa­ra­vant. Ce sou­tien in­at­ten­du s’ap­pelle Alain De­lon. On se sou­vient qu’en sep­tembre, Alain De­lon avait ac­cu­sé Ni­co­las Sar­ko­zy – qu’il avait sou­te­nu par le pas­sé – de l’avoir « lar­gué ». Il avait aus­si as­su­réque s’il vo­tait à la pri­maire de la droite, son bul­le­tin irait à Alain Jup­pé. Des dé­cla­ra­tions qui prennent en­core un peu plus d’épais­seur avec sa­pré­sence au mee­ting du Zé­nith.

(Pho­to AFP)

Alain De­lon est ve­nu hier soir au Zé­nith de Pa­ris ap­por­ter son sou­tien à Alain Jup­pé. On le voit ici au cô­té d’Hu­bert Fal­co, sé­na­teur- maire de Tou­lon.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.