Donald Trump ouvre le bal des no­mi­na­tions

Monaco-Matin - - Monde -

Donald Trump s’est lan­cé, hier, dan­su­ne­se­mai­nein­ten­se­de­sé­lec­tion­des­fi­gures-clés­de­so­nad­mi­nis­tra­tion, aprè­sa­voir ten­té de convaincre une Amé­rique di­vi­sée – et le­monde – de ne pa­sa­voir­peur­de­sa­fu­tu­re­po­li­tique. Le pré­sident dé­mo­crate Ba­rack Oba­ma de­vait don­ner dans l’après-mi­di (21 h 15 heure de Pa­ris) sa pre­mière confé­rence de presse de­puis leur ren­contre, jeu­di, après la vic­toire choc du ma­gnat de l’im­mo­bi­lier. M. Oba­ma avait qua­li­fiéd’ « ex­cel­lente » la conver­sa­tio­na­vecDo­nald Trump mais­se­lon­plu­sieurs­mé­dias, le pré­sident a été sur­pris par le man­que­de­pré­pa­ra­tion­de­son suc­ces­seur. Le bal des pro­ches­con­seillers a re­pris tôt à la tour Trump, en­plein coeur deMan­hat­tan. L’un des can­di­dats po­ten­tiels au pos­te­de­se­cré­tai­reauT­ré­sor, Ste­veM­nu­chin, an­ciende la grande banque d’in­ves­tis­se­ment Gold­man Sachs, s’est en­gouf­fré dans un as­cen­seur, dé­co­ré d’une pho­to du pro­chain pré­sident.

Bien­tôt la suite des no­mi­na­tions

Ar­ri­vée à la mi-jour­née, la di­rec­trice de cam­pagne de Donald Trump, Kel­lyanne Con­way, adit­quede « nou­vel­les­no­mi­na­tions » se­raient cer­tai­ne­men­tan­non­cées­cette se­maine. Dans ses cent pre- miers jours à la tête du pays, M. Trum­pau­ra pour prio­ri­tés des’at­ta­queràl’im­mi­gra­tio­nillé­gale, de bais­ser les im­pôts, de dé­fi­nir ses grands axes de po­li­tique étran­gère et de ré­for­mer la loi sur l’as­su­rance san­té Oba­ma­care, a rap­pe­lé, hier, le­fu­tur se­cré­tai­re­gé­né­ral de­laMai­son-Blan­cheet­pré­sident du Par­ti ré­pu­bli­cain, Reince Priebus. Face à cette fi­gu­re­del’es­ta­blish­ment­si­sou- vent dé­crié par le mil­liar­daire en cam­pagne, Donald Trump a aus­si an­non­cé, di­manche, une­no­mi­na­tion­con­tro­ver­sée au pos­te­de­haut conseiller et chef­de­las­tra­té­gie: Ste­veBan­non, per­son­na­li­té d’ex­trême droite très in­fluente, no­tam­ment par son site Breit­bart News, qui avait di­ri­gé la cam­pa­gne­deDo­naldT­rumpà­par­tird’août. Sa­no­mi­na­tio­na­sou­le­vé une vague d’in­di­gna­tion du­cô­tédes as­so­cia­tion­san­ti­ra­cisme. Kel­lyan­neCon­way a re­je­té l’image d’un homme d’ex­trê­me­droite. « Les gens de­vraient re­gar­der sonCV­com­plet », a-t-el­lea­jou­té, ci­tant le di­plôme dé­cro­ché à Har­vard­par Ste­veBan­non, 62 ans, an­cien ban­quier d’af­faires et plus ré­cem­ment pro­duc­teur­de­film­sàHol­ly­wood. Reince Priebus et Steve Ban­non « forment une su­perbe équipe », apour­sui­viKel­lyanne Con­way. « Ils se com­plètent. Ils bé­né­fi­cient cha­cun de la chose la plus im­por­tante: le pa­tron les écoute. »

(Pho­to AFP)

Steve Ban­non, Donald Trump et Reince Priebus, le nou­veau trium­vi­rat qui en­tre­ra à la Mai­son-Blanche le  jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.