Des­champs : « Cette équipe agran­di »

Monaco-Matin - - Sports -

Aquelle ro­ta­tion pou­vons-nous nous at­tendre ce­mar­di ? Ce ne se­ra pas la même équipe de dé­part. J’ai aus­si la pos­si­bi­li­té de faire six chan­ge­ments. Je dois te­nir compte de pas mal de cri­tères, de ce qui at­tend les joueurs après. L’im­por­tant c’est d’avoir une équipe com­pé­ti­tive, de don­ner du temps de jeu à un­maxi­mum de joueurs.

Y a-t-il des places à prendre? Il y a de la con­cur­rence à tous les postes. Chaque joueur, que ce soit  mi­nutes,  mi­nutes, une de­mi­heure, une mi-temps, doit uti­li­ser au mieux le temps de jeu qu’il au­ra. Ce ne se­ra pas un exa­men de pas­sage pour qui que ce soit, mais c’est un match de haut ni­veau.

Vous n’avez pas rem­pla­cé An­toine Griez­mann, for­fait. Pour­quoi ? Per­sonne n’est ir­rem­pla­çable. An­toine est très im­por­tant pour nous et s’est ren­du in­dis­pen­sable mais je ne l’ai pas rem­pla­cé parce qu’à J-, ce­la n’avait pas de sens. J’ai confiance aux  joueurs dis­po­nibles. D’autres joueurs ont l’op­por­tu­ni­té de­mar­quer des points et de se mettre en va­leur.

Aquoi sert ce match ? C’est le der­nier (de l’an­née, ndlr). On est sur une très très belle sé­rie. Il ne faut pas le né­gli­ger. Je ne vous cache pas que le plus im­por­tant était le match contre la Suède parce qu’il y avait des points à ga­gner pour la qua­li­fi­ca­tion au Mon­dial mais on fe­ra tout pour ga­gner ce match. En face, c’est le cham­pion d’Afrique. Les équipes afri­caines, quand elles jouent la France, elles sont mo­ti­vées. Cette équipe a de la qua­li­té, avec de la puis­sance, de la vi­tesse. On au­ra un bel ad­ver­saire face à nous. L’es­sen­tiel est de gar­der un sens col­lec­tif co­hé­rent. NGo­lo Kan­té a-t-il pro­gres­sé à Chel­sea se­lon vous ? Il a changé de club. Vous re­gar­dez sû­re­ment plus les matches de Chel­sea que de Lei­ces­ter mais ce qu’il fai­sait de bien à Lei­ces­ter, il le fait à Chel­sea. Il a changé de di­men­sion avec Chel­sea, ce­la lui donne plus d’ex­pé­rien­ce­mais il était bon la sai­son der­nière avec nous et il est tou­jours bon. J’ai des choix à faire et je ne peux pas faire jouer tous les joueurs mais c’est du bon­heur. Il a tou­jours le sou­rire. Quel bi­lan ti­rez-vous de cette an­née  ? On ap­prend tou­jours. On a vé­cu deux mois en­semble avec un Cham­pion­nat d’Eu­rope chez nous. Il y avait une at­tente, des pièges à évi­ter. C’est une belle an­née. On avait l’op­por­tu­ni­té in­croyable qu’elle soit très belle parce qu’on pou­vait être cham­pion d’Eu­rope. Mais avec ce vé­cu et ceux qui étaient à la Coupe du monde , cette équipe a gran­di, elle a plus d’ex­pé­rien­ce­mais on ne veut pas avoir de chute de ten­sion. Et nos ad­ver­saires s’or­ga­nisent main­te­nant pour bien dé­fendre. On est confron­té à ça et on le se­ra en­core. On doit pro­gres­ser là- des­sus, ça de­mande plus de jus­tesse tech­nique, de mou­ve­ments.

Mi­nute de si­lence.- Une mi­nute de si­lence se­ra ob­ser­véea­vant le match, en­hom­ma­geà l’ex-at­ta­quant ivoi­rien Laurent Po­kou, dé­cé­dé di­manche à 69 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.