Ra­cing : l’heu­rede vé­ri­té

En Emi­lie-Ro­magne (Ita­lie), les Can­noises jouent ce soir - en tout cas en par­tie - leur ave­nir dans cette Ligue des cham­pions. Enorme dé­fi en pers­pec­tive...

Monaco-Matin - - Sports - A MODÈNE, PHI­LIPPE HERBET pher­bet@ni­ce­ma­tin.fr

C’ est donc au coeur de la plaine du Pô, mor­ceau de pays tout à la fois ir­ri­gué d’His­toire et sillon­né de longues tra­di­tions cu­li­naires, que le Ra­cing en­tame, ce soir, « SA » cam­pagne d’Ita­lie. Avec, en fi­li­grane, une qua­li­fi­ca­tion pour la phase de poules à al­ler cher­cher. La quête de ce qui s’ap­pa­rente au­jourd’hui à un vé­ri­table Graal, et une aven­ture for­cé­ment tein­tée d’in­cer­ti­tude. Car ce n’est pas parce que Ma­ra­nel­lo, le fief de la Scu­de­ria Fer­ra­ri, se trou­veàun jet de pierre de là, que la mécanique can­noise pro­duit ac­tuel­le­ment la même douce et en­chan­te­resse mélodie qu’une 488 GTB. Loin s’en faut… Certes, après la cui­san­te­dé­con­ve­nue de Ve­nelles (contre qui, elles n’avaient pour­tant en­core ja­mais eu à rendre les armes en 12 confron­ta­tions...), Sa­ven­chuk et ses co­pines ont su ré­agir. En re­nouant avec la vic­toire, seule­ment quatre jours plus tard, au dé­tri­ment de Van­doeuvre. Mais sans pour au­tant par­ve­nir à to­ta­le­ment se ras­su­rer. « On a juste pris trois points et nous sommes tou­jours en conva­les­cence, confirme d’ailleurs Laurent Tillie. On cherche en­core à at­teindre une cer­taine sé­ré­ni­té. On pen­sait pour­tant, à un mo­ment don­né, avoir trou­vé de la sta­bi­li­té dans notre jeu, mais tout s’est sou­dai­ne­ment écrou­lé et il nous faut dé­sor­mais re­bâ­tir, jour après jour... »

Faire dou­ter l’ad­ver­saire

Tou­jours pri­vé de Bur­sac et Jak­se­tic (pé­ri­os­tite), et même si voi­là ex­cuse der­rière la­quelle le coach re­fuse de se ré­fu­gier, le Ra­cing se trouve donc, non pas dos au mur puisque, quoi qu’il ar­rive, il y au­ra un match re­tour, mais bel et bien pla­cé face à ses res­pon­sa­bi­li­tés. Obli­gé qu’il est d’éle­ver son ni­veau de jeu, de mon­ter en puis­sance, s’il veut s’évi­ter tout à l’heure une bien vi­lai­ne­mi­graine. Parce qu’en face, Modène dis­pose, en tout cas sur le pa­pier, d’un ef- fec­tif taillé pour voir loin et vi­ser haut. Ce qui, d’ailleurs et tout na­tu­rel­le­ment, en fait pour les ob­ser­va­teurs, le grand fa­vo­ri de cette double confron­ta­tion à ve­nir. « Mais l’en­vie de bien faire est là, coupe court unTillie plus que dé­ter­mi­né. On a vrai­ment en­vie de les pous­ser dans leurs re­tran­che­ments, de les faire dou­ter... » Pas cer­tain, néan­moins, que la mé­thode Coué soit suf­fi­sante pour créer la sen­sa­tion de ce 3e tour pré­li­mi­naire. « Le point fort de cette équipe ita­lienne, c’est leur puis­sance et leur col­lec­tif tout court, re­con­naît à ce su­jet l’en­traî­neur can­nois. Il y a, de l’autre cô­té du fi­let, quelques ré­fé­rences du vol­ley-ball fé­mi­nin in­ter­na­tio­nal. Et elles ne font d’ailleurs que très peu d’er­reurs. A nous de nous adap­ter, en es­sayant de jouer sur des dé­fenses pla­cées, sur de la re­cons­truc­tion, sur l’usure... En ten­tant de sta­bi­li­ser un fonds de jeu qui puisse les per­tur­ber... » Et à Modène, ca­pi­tale mon­diale du vi­naigre bal­sa­mique, il fau­dra au moins ça pour ce choc face aux Tran­sal­pines conserve, jus­qu’au bout, toute sa sa­veur...

(Pho­to G. Tra­ver­so)

Les Can­noises en mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.