Le dis­cours du prince Al­bert II à la COP

ÀMar­ra­kech hier, de­vant un par­terre de chefs d’états, le sou­ve­rain a pro­non­cé un dis­cours pour pous­ser les dé­ci­deurs à agir et ac­com­plir les idées va­li­dées par l’Ac­cord de Pa­ris

Monaco-Matin - - La Une - C.V.

Phase dé­ci­sive. Une se­maine après son ou­ver­ture, la 22e ses­sion de la Con­fé­ren­cedes par­ties de la Conven­tion-cadre des Na­tions Unies sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques (COP22) est en­tréeàMar­ra­kech dans sa phase ac­tive. Hier, près de 180 res­pon­sables in­ter­na­tio­naux ont fait le dé­pla­ce­ment au Ma­roc. Après l’ac­cord de Pa­ris de 2015, ce ren­dez-vous sur la ques­tion cli­ma­tique en­tend concré­ti­ser les conver­sa­tions de Pa­ris de fa­çon am­bi­tieuse. Et fi­na­li­ser les pro­messes de ré­duc­tionde gaz à ef­fet de serre et les coûts en­gen­drés. Ar­ri­vé lun­di, le prince Al­bert II s’est en­tre­te­nu avec Pa­tri­cia Es­pi­no­sa, se­cré­taire exé­cu­tive de la COP, pour évo­quer la né­ces­si­té de main­te­nir la dy­na­mique du ren­dez-vous de Pa­ris en 2015. Ain­si, à la tri­bune hier, le sou­ve­rai­na­pris la pa­role au nom du groupe d’in­té­gri­té en­vi­ron­ne­men­tale qui com­pre­nait le Liech­ten­stein, le Mexique, la Co­rée du Sud, la Suisse et Mo­na­co. « Nous sommes ici réunis pour trai­ter d’un su­jet uni­ver­sel et brû­lant: ce­lui des moyens concrets par les­quels nous li­mi­te­rons le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique et at­té­nue­rons ses consé­quences. Il est re­mar­quable que l’ac­cord de Pa­ris soit en­tré en vi­gueur onze mois seule­ment après l’ac­cord sur son conte­nu. Ce­la prouve que le fort élan po­li­tique que nous avons créé l’an­née der­nière est tou­jours avec nous. » Le groupe d’in­té­gri­té en­vi­ron­ne­men­ta­lea­no­tam­ment tra­vaillé à ga­ran­tir la clar­té et la trans­pa­rence d’un sys­tème ro­buste et am­bi­tieux. « Le su­jet concerne tous les pays, toutes les ca­té­go­ries so- ciales. Mais aus­si toutes les es­pèces vi­vantes, les terres émer­gées aus­si bien que les mers. Il concerne avant tout les gé­né­ra­tions à ve­nir », a pré­ve­nu le sou­ve­rain à la tri­bune.

Ras­sem­bler sur une même vo­lon­té

Et de pour­suivre: « L’ac­cord his­to­rique si­gné à Pa­ris a réuni 195 États au­tour d’une même vo­lon­té. Le dé­fi au­quel nous sommes au­jourd’hui confron­tés est de ras­sem­bler au­tour de cette vo­lon­té 195 pays, 195 opi­nions pu­bliques, 195 so­cié­tés ci­viles, des mil­liers d’ONG, des cen­taines de mil­liers de col­lec­ti­vi­tés lo­cales, des mil­lions d’en­tre­prises… et sept mil­liards d’in­di­vi­dus. Ce dé­fi est aus­si d’ap­por­ter à un pro­blème uni­ver­sel une ré­ponse qui le soit tout au­tant, en­mo­bi­li­sant nos contem­po­rains, en les convain­quant de construire avec nous le chan­ge­ment dont notre pla­nète a be­soin. Ce­la si­gni­fie, bien sûr, agir di­rec­te­ment contre les émis­sions de gazà ef­fet de serre. » Àce­su­jet, fa­ceàun­par­terre de di­ri­geants in­ter­na­tio­naux, le sou­ve­rain amis en avant le­sob­jec­tifs qu’il a fixés pour son pays. Avec à l’ho­ri­zon 2030, une di­mi­nu­tion de 50 % de ses émis­sions de gaz à ef­fet de serre par rap­port à 1990. Et l’ob­jec­tif de la neu­tra­li­té car­bone dès 2050. « Nous le fe­rons par une ac­tion por­tant sur la mo­bi­li­té, le trai­te­ment des dé­chets et l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique des bâ­ti­ments dé­bar­ras­sés de l’uti­li­sa­tion de sources d’éner­gies fos­siles. » Avant de conclure: « Le com­bat uni­ver­sel contre le ré­chauf­fe­ment de la Terre se livre au­jourd’hui, en mo­bi­li­sant toutes les éner­gies et l’hu­ma­ni­té tout en­tière. »

(Pho­tos AFP et Pa­lais prin­cier)

Pour la pho­to de fa­mille des chefs d’États, hier, le sou­ve­rain a po­sé en pre­mière ligne entre le roi du Ma­roc et l’émir du Qa­tar.

Le sou­ve­rain a été ac­cueilli hier à Mar­ra­kech, par le roi Mo­ham­med VI.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.