Les Bleus sans idées face à la Côte d’Ivoire (-)

Pas de re­cord et un nul pour fi­nir : l’équipe de France, lar­ge­ment re­ma­niée, a bou­clé l’an­née sur une note mi­ti­gée contre la Côte d’Ivoire (0-0) hier à Lens

Monaco-Matin - - La Une -

Les Bleus n’ont pas dé­cro­ché une 14e vic­toire his­to­rique en 2016. Comme en 2003, les Bleus res­te­ront donc scot­chés à 13 suc­cès sur l’en­semble de l’an­née ci­vile avec un ré­sul­tat qui a for­cé­ment dû frus­trer le fervent pu­blic de Bol­laert. Di­dier Des­champs et ses troupes au­raient sans doute es­pé­ré une tout autre sor­tie avant de s’oc­troyer une pause de quatre mois d’ici au pro­chain ren­dez-vous fixé le 25 mars au Luxem­bourg en qua­li­fi­ca­tions du Mon­dial-2018. Mais en mo­di­fiant en pro­fon­deur son onze de dé­part, le sé­lec­tion­neur se dou­tait bien que la co­pie se­rait loin d’être par­faite face aux cham­pions d’Afrique. Des vain­queurs de la Suède (2-1), ven­dre­di sur la route de la Coupe du monde, Des­champs n’avait gar­dé au coup d’en­voi que 4 élé­ments ( Si­di­bé, Va­rane, Pog­ba, Payet), don­nant no­tam­ment sa chance aux jeunes Adrien Ra­biot et Ous­mane Dem­bele, ti­tu­la­ri­sés pour la pre­mière fois. Ce­la s’est res­sen­ti dans l’ex­pres­sion col­lec­tive des Fran­çais, pri­vés de leur arme fa­tale An­toine Griez­mann, bles­sé et re­par­ti à Ma­drid.

Ceux qui s’at­ten­daient à un fes­ti­val des vice-cham­pions d’Eu­rope au­ront été dé­çus. Pas de quoi as­som­brir le for­mi­dable bi­lan de 2016, mar­qué par un ma­gni­fique par­cours à l’Eu­ro, une ré­con­ci­lia­tion avec les sup­por­teurs fran­çais et une phase qua­li­fi­ca­tive pour le Mon­dial par­fai­te­ment en­ta­mée. Mais en per­fec­tion­niste, Des­champs sau­ra tout de même ti­rer des en­sei­gne­ments de cette pres­ta­tion pous­sive, sur­tout du cô­té des jeunes lan­cés dans le bain len­sois.

Dem­bele, en dif­fi­cul­té

Le pa­tron des Bleus a pu no­ter les dif­fi­cul­tés de Dem­bele, qui a connu trop de dé­chet et n’a ja­mais fait de dif­fé­rences no­tables balle au pied. A 19 ans, le vé­loce at­ta­quant du Bo­rus­sia Dort­mund, qui fê­tait seule­ment sa 3e cape, a tou­te­fois

en­core le temps de gran­dir. Ra­biot a en re­vanche mor­du à pleines dents dans sa pre­mière ti­tu­la­ri­sa­tion. Pas aus­si sou­ve­rain qu’au PSG, il a pour­tant te­nu le choc dans le mi­lieu à trois res­sus­ci­té par Des­champs pour l’oc­ca­sion, et au­rait même pu ou­vrir le score d’en­trée sur une tête (3’). Point noir: il a quit­té la pe­louse en fin de ren­contre sur bles­sure (78’). Au- de­là des jeunes, il y avait des pointsà­mar­quer pour les rem­pla­çants. Dans l’entre- jeu, c’est sur­tout N’Go­lo Kante qui a cre­vé l’écran, preuve que l’an­cien joueur de Lei­ces­ter, qui a mis tout le monde d’ac­cord à Chel­sea, mé­rite am­ple­ment mieux qu’un sta­tut d’éter­nelle dou­blure. Ke­vin Ga­mei­ro n’a lui pas su pro­fi­ter de sa ti­tu­la­ri­sa­tion pour ré­duire l’écart avecO­li­vier Gi­roud en at­taque mal­gré une belle dé-

bauche d’éner­gie et une re­prise dans le pe­tit fi­let (9’). Un mois après son dou­blé contre la Bul­ga­rie (4-1), le co­équi­pier de Griez­mann à l’At­le­ti­co Ma­drid de­vra en­core se conten­ter d’un rôle de N.2 der­rière le Gun­ner pour un mo­ment. Op­po­sée à une équipe de France new-look et sans re­pères, obli­gée de faire jouer son gar­dien N.3 après le for­fait de Steve Man­dan­da au der­nier mo­ment, la Côte d’Ivoire, qui va bien­tôt dé­fendre son titre lors de la CAN-2017 au Ga­bon, au­rait même pu dou­cher un peu plus l’am­biance sans un po­teau, sur une ten­ta­tive d’Ada­ma Trao­ré (11’), et deux pa­rades de Be­noît Cos­til sur un tir de Jo­na­than Kod­jia (29’) et une re­prise à bout por­tant de Ni­cols Pepe (89’). Il est grand temps que les va­cances ar­rivent pour les Bleus après une an­née 2016 faste.

(Pho­to AFP )

N’Go­lo Kan­té et l’équipe de France n’ont pas réus­si à faire pen­cher le match en leur fa­veur.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.