LI­BYE : TA­KIED­DINE AF­FIRME AVOIR RE­MIS  MIL­LIONS D’EU­ROS À SAR­KO­ZY ET GUÉANT

Monaco-Matin - - France - (Pho­to AFP)

Il avait dé­jà ac­cu­sé Ni­co­las Sar­ko­zy d’avoir per­çu des fonds li­byens lors de la cam­pagne de  : à cinq jours de la pri­maire à droite, l’homme d’af­faires Ziad Ta­kied­dine af­firme avoir per­son­nel­le­ment re­mis à l’ex-Pré­sident et son camp cin­q­mil­lions d’eu­ros pro­ve­nant du ré­gime Kadha­fi. Ni­co­las Sar­ko­zy a op­po­sé, hier, un « dé­men­ti for­mel » à ces nou­velles ac­cu­sa­tions de Ziad Ta­kied­dine, en­met­tant en cause son « ab­sence de cré­di­bi­li­té» et en pro­met­tant des « pour­suites ju­di­ciaires » , se­lon un com­mu­ni­qué de son avo­cat. De son cô­té, Claude Guéant a dé­ci­dé de por­ter plainte, pour la troi­sième fois, contre l’homme d’af­faires. De­vant des en­quê­teurs, Ziad Ta­kied­dine, le sul­fu­reux in­ter­mé­diaire fran­co-li­ba­nais, a di­ver­gé dans ses ex­pli­ca­tions : tan­tôt il di­sait pou­voir « four­nir les élé­ments exis­tants » sur le fi­nan­ce­ment de la cam­pagne, tan­tôt il af­fir­mait ne pas être en­me­sure d’en ap­por­ter la preu­ve­ma­té­rielle. S’il n’a ja­mais four­ni ces preuves, c’est la pre­mière fois qu’il s’im­plique lui-même dans ces re­mises de fonds.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.