Ra­cing : cen’est pas fi­ni

Mal­gré une dé­faite somme toute lo­gique, les Can­noises ont dé­mon­tré, hier soir en Ita­lie, qu’elles pou­vaient en­core es­pé­rer se qua­li­fier, sa­me­di, pour la phase de poules

Monaco-Matin - - Sports - À MO­DÈNE, PHI­LIPPE HERBET

D’au­cuns, mez­za voce, pré­di­saient l’en­fer aux Can­noises. Le conte­nu de leur dé­but de sai­son, et no­tam­ment cette ter­rible sor­tie de route à Ve­nelles, in­ter­ro­geait, il est vrai, quant à leurs ca­pa­ci­tés à pou­voir réel­le­ment, cette sai­son, ri­va­li­ser avec les meilleures sur la scène conti­nen­tale. Hier, face à une équipe de Mo­dène, com­me­pré­vu tout aus­si so­lide à la ré­cep­tion qu’ef­fi­cace au fi­let, elles ont pour­tant dé­mon­tré qu’elles étaient bel et bien en me­sure de sou­te­nir la com­pa­rai­son. Au moins par sé­quences. Et ce, mal­gré la perte d’un pre­mier set dont l’is­sue eut pu être, néan­moins, bien dif­fé­rente avec un soup­çon de réus­site sup­plé­men­taire. Et un zeste de cris­pa­tion en moins... Une im­pres­sion du reste confir­mée dans la manche sui­vante, puisque, comme sou­dai­ne­ment dé­les­tées d’un poids in­vi­sible et in­hi­bant, elles met­taient à leur tour la pres­sion sur les Ita­liennes (7-4). Avec, à cet ins­tant du match, da­van­tage de sta­bi­li­té dans le jeu, mais aus­si ce pe­tit sup­plé­ment d’âme qui per­met bien sou­vent de for­cer les des­tins.

De la res­source

Nul doute que, cô­té trans­al­pin, on ne s’at­ten­dait pas à

pa­reille ré­sis­tance. À au­tant de com­ba­ti­vi­té. Et les filles en­traî­nées par Lo­ren­zo Mi­cel­li ont d’ailleurs dû s’em­ployer­pour al­ler, à nou­veau, em­po­cher la mise. Certes, me­nées 2 sets à rien, la mis­sion de­ve­nait bien trop com­pli­quée pour les vice-cham­pionnes de France. Mais, en vue du

match re­tour (pro­gram­mé sa­me­di à 20h40 au Pa­lais des Vic­toires), l’es­sen­tiel, de toute fa­çon, n’était plus là. Le Ra­cing, en Emi­lie-Ro­magne, et­mal­gré les pé­pins phy­siques qui nuisent à son ren­de­ment de­puis un bon mo­ment dé­jà, a en ef­fet té­moi­gné de jo­lies res­sources. Et dé­mon­tré qu’il pou­vait lé­gi­ti­me­ment conti­nuer à s’ac­cro­cher à ce fol es­poir de qua­li­fi­ca­tion. En­soi, c’est dé­jà énorme...

(Pho­to P.H. et G.T.)

Ren­dez-vous sa­me­di pour le re­tour à h au Pa­lais des Vic­toires.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.