Froid­de­vant!

Monaco-Matin - - Détente -

Les grands chefs ayant ac­cep­té, à l’ap­pel de l’Agence spa­tiale eu­ro­péenne, de mi­ton­ner des pa­niers-re­pas à l’in­ten­tion des voya­geurs par­tis pour Mars ont beau­coup de mé­rite car rien n’est plus in­com­pa­tible avec la cui­sine étoi­lée que les ba­lades dans le cos­mos gla­cé. Cette can­tine confiée aux plus ta­len­tueux ar­ti­sans de la res­tau­ra­tion ne dis­po­se­ra d’au­cun de ses atouts. Plus de per­son­nel de salle faute de salle. Adieu maître d’hô­tel, som­me­lier, pe­tits com­mis. La de­moi­selle du ves­tiaire res­te­ra sur la terre ferme afin de gar­der les ha­bits ci­vils d’ex­plo­ra­teurs qu’elle ne re­ver­ra peut- être ja­mais. Le me­nu ne se­ra pas af­fi­ché mais lu par une voix syn­thé­tique avant qu’un dis­tri­bu­teur li­bère au­to­ma­ti­que­ment trois fois par jour les ra­tions au goût peut- être ex­quis mais ser­vies sous forme de ca­chets et de gouttes, la se­ringue étant ré­ser­vée au des­sert. Les arts de la table dis­pa­raî­tront du même coup puisque l’éta­lage de cou­verts en ar­gent sur une nappe en den­telle se­rait du plus mau­vais ef­fet. Na­tu­rel­le­ment, plus de plats en sauce dont les fuites al­té­re­raient gra­ve­ment l’at­mo­sphère cli­ma­ti­sée. Bref, une nou­velle gas­tro­no­mie. Avec le risque de li­mi­ter le re­cru­te­ment des convives aux vé­gé­ta­riens si les au­to­ri­tés de tu­telle sont as­sez franches pour an­non­cer qu’en quit­tant le plan­cher des vaches, il fau­dra re­non­cer

au boeuf mi­ro­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.