La jus­ti­ce­donne un dé­lai aux pa­rents de la pe­tite Mar­wa

Le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Mar­seille a don­né rai­son aux pa­rents de Mar­wa , hier, en or­don­nant la pour­suite des soins, le temps de réa­li­ser une ex­per­tise in­dé­pen­dante

Monaco-Matin - - La Une - B. G.

Elle a un an, se trouve entre la vie et la mort et fait l’ob­jet d’une ba­taille ju­ri­dique. Hier, le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Mar­seille a dé­ci­dé de lui ac­cor­der du temps. Exac­te­ment ce que ré­clame sa fa­mille. Cette pe­tite Niçoise, Mar­wa, est donc tou­jours soi­gnée à l’hô­pi­tal mar­seillais de la Timone, où elle a été trans­fé­rée le 25 sep­tembre en pro­ve­nance de l’hô­pi­tal Len­val de Nice. Elle y avait été ad­mise la veille.

« Lais­sez- lui du temps »

Plon­gée dans un co­ma ar­ti­fi­ciel, la fillette est main­te­nue en vie grâce à un ap­pa­reil res­pi­ra­toire après avoir été vic­time d’une rhom­ben­cé­pha­lite, un en­té­ro­vi­rus qui a cau­sé de sé­vères troubles neu­ro­lo­giques et en­dom­ma­gé plu­sieurs de ses or­ganes, dont le coeur. Dé­but no­vembre, un col­lège de mé­de­cins a pro­po­sé à ses pa­rents de « dé­bran­cher » l’en­fant. Et donc de lais­ser par­tir la fillette. Pour Le père deMar­wa de­vant le lit d’hô­pi­tal de sa fillette, plon­gée dans un co­ma ar­ti­fi­ciel de­puis six se­maines. Dans ses bras : Sa­fa, la soeur ju­melle de Mar­wa.

l’équi­pe­mé­di­cale, pour­suivre les soins se­rait sy­no­nyme d’achar­ne­ment thé­ra­peu­tique.

Inad­mis­sible pour son père, Mo­ha­med, un chauf­feur VTC de 33 ans. « Les pro­grès et les amé­lio­ra­tions

sont vi­sibles de­puis son ad­mis­sion : elle est consciente, bouge, nous re­con­naît. Elle a be­soin de temps pour réus-

sir à res­pi­rer par el­le­même » , as­sure-t-il, dans le texte qui ac­com­pagne une pé­ti­tion mise en ligne lun­di. « Lais­sez-lui au moins un mois de plus » , im­plo­rait-il, en­core, au mo­ment de sai­sir la jus­tice.

Pé­ti­tion : plus de   si­gna­tures

Les juges des ré­fé­rés du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Mar­seille ont en­ten­du l’ap­pel de ce pa­pa. Outre la pour­suite des soins, ils ont or­don­né « qu’un col­lège de trois mé­de­cins réa­lise, dans un dé­lai de deux mois, une ex­per­tise in­dé­pen­dante sur la si­tua­tion de l’en­fant » . Ils de­vront no­tam­ment se pro­non­cer « sur le ca­rac­tère ir­ré­ver­sible des lé­sions neu­ro­lo­giques, sur le pro­nos­tic cli­nique et sur l’in­té­rêt ou non de conti­nuer » la prise en charge thé­ra­peu­tique. En at­ten­dant, le cas de la pe­tite Mar­wa conti­nue de sus­ci­ter la­mo­bi­li­sa­tion des in­ter­nautes : la pé­ti­tion ré­cla­mant la pour­suite des soins a re­cueilli plus de mille sou­tiens par heure hier, et dé­pas­sait dans la soi­rée les 80 000 si­gna­tures.

(Photo DR)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.