Alep sous les bombes l’aide ali­men­taire s’épuise

Les Russes ont frap­pé, hier, pour le deuxième jour consé­cu­tif la pro­vince d’Id­leb alors que l’ar­mée de l’air sy­rienne me­nait des raids sur les quar­tiers re­belles d’Alep

Monaco-Matin - - Monde -

Les bom­bar­de­ments aé­riens et d’ar­tille­rie ont tué 35 ci­vils, dont six en­fants ces der­nières 24 h dans les quar­tiers re­belles d’Alep, et 21 autres dans le vil­lage de Bat­bo, à 40 km à l’ouest de la ville, se­lon l’Ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’homme (OSDH). Hier, les chas­seurs- bom­bar­diers russes ont frap­pé pour le deuxième jour consé­cu­tif la pro­vince d’Id­leb alors que l’ar­mée de l’air sy­rienne me­nait des raids sur les quar­tiers re­belles d’Alep, où l’aide ali­men­taire va man­quer après un siège de quatre mois. Ya­hya Ar­ja, un se­cou­riste des Casques blancs, a confié avoir « tra­vaillé toute la nuit pour fouiller les dé­combres et en re­ti­rer les mar­tyrs et les sur­vi­vants » . Dans l’est d’Alep, l’hô­pi­tal pé­dia­trique, qui ef­fec­tue 4 000 consul­ta­tions par mois, et la Banque du sang, qui pro­duit 1500 poches de sang pour les hô­pi­taux, ont été en­dom­ma­gés par des ba­rils d’ex­plo­sifs, se­lon l’ONG As­so­cia­tion des doc­teurs in­dé­pen­dants (ADI).

« Inex­cu­sables » se­lon Wa­shing­ton

Après un mois d’ac­cal­mie, la cam­pagne de frappes a été re­lan­cée mar­di par l’ar­mée sur les quar­tiers re­belles d’Alep, coïn­ci­dant avec l’an­nonce par Mos­cou d’une nouvelle of­fen­sive, of­fi­ciel­le­ment contre les dji­ha­distes d’Id­leb et de Homs (centre). L’ar­mée russe pos­sède une puis­sance de feu consi­dé­rable grâce aux avions qui dé­collent du porte-avions Ami­ral Kouz­net­sov, ar­ri­vé la se­maine der­nière au large des côtes sy­riennes. Mos­cou a ain­si net­te­ment ren­for­cé le dis­po­si­tif mi­li­taire mis en place de­puis plus d’un an pour sou­te­nir le ré­gime du pré­sident Ba­char al-As­sad aux cô­tés de l’Iran ou du Hez­bol­lah li­ba­nais. Les nou­velles frappes ont été qua­li­fiées d’ « inex­cu­sables » par Wa­shing­ton, qui sou­tient la ré­bel­lion dite mo­dé­rée et a sou­vent ac- cu­sé Mos­cou de vi­ser les in­sur­gés an­ti­ré­gime sous cou­vert de bom­bar­der les dji­ha­distes. De son cô­té, le porte-pa­role du mi­nis­tère russe de la Dé­fense, Igor Ko­na­shen­kov, lui a ré­pon­du en dé­non­çant une « rhé­to­rique » ba­sée sur des « men­songes » , et sou­te­nu que les avions russes n’avaient « pas me­né de frappes sur Alep de­puis 29 jours » . La re­prise des bom­bar­de­ments in­ter­vient une se­maine après l’élec­tion de Do­nald Trump à la pré­si­dence des États-Unis. Ce der­nier a an­non­cé à plu­sieurs re­prises que sa prio­ri­té était la lutte contre les ji­ha­distes et non pas la chute de Ba­char al-As­sad comme le sou­hai­tait Ba­rack Oba­ma.

(Photo AFP)

Aux alen­tours d’Alep, ci­vils et se­cou­ristes cher­chaient, hier, dans les dé­combres des bâ­ti­ments dé­truits par les bom­bar­de­ments s’il res­tait en­core des res­ca­pés.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.