« Sur­tout ne pas prendre ce match à la lé­gère »

A la sor­tie de la trêve in­ter­na­tio­nale et avant d’al­ler dé­fier la lan­terne rouge, Lorient, le mi­lieu de ter­rain Tié­moué Ba­kayo­ko ne veut pas ima­gi­ner ce dé­pla­ce­ment comme une for­ma­li­té

Monaco-Matin - - Sports - RE­CUEILLIS PAR M. FAURE

A22 ans, Tié­moué Ba­kayo­ko ne fait plus par­tie de l’équipe de France Es­poirs, alors le long mi­lieu mo­né­gasque a pro­fi­té de la trêve in­ter­na­tio­nale pour se re­po­ser et re­char­ger les bat­te­ries avant le dé­pla­ce­ment à Lorient, de­main, mais aus­si le re­tour de la Ligue des Cham­pions mar­di, avec la ve­nue de Tot­ten­ham.

Comment vous sen­tez-vous phy­si­que­ment ? J’ai joué avec un ban­dage les der­niers matches mais tout va bien, j’ai pro­fi­té de la trêve in­ter­na­tio­nale pour faire des soins. L’im­por­tant, là, c’est de re­lan­cer la­ma­chine.

Pour la pre­mière fois de­puis long­temps, vous avez pas­sé votre trêve à la Tur­bie. Qu’est-ce que ça change dans votre ma­niè­rede tra­vailler ? Ce­la m’a per­mis de faire de la ré­cu­pé­ra­tion. Une se­maine en­tière sans match, c’est tou­jours une bonne chose avant des échéances im­por­tantes comme la Ligue des Cham­pions, et­même Lorient. On a vrai­ment bien tra­vaillé du­rant cette pé­riode, quelque part, c’est une bonne chose de ne plus être sé­lec­tion­né.

D’au­tant que lors de la der­nière fe­nêtre in­ter­na­tio­nale, vous étiez re­ve­nu fa­ti­gué. J’avais eu du mal à re­dé­mar­rer. Là, je res­sens des sen­sa­tions com­plè­te­ment dif­fé­rentes. Au­jourd’hui, je me sens très bien et prêt à en­chaî­ner beau­coupde matches.

Vous êtes très dé­si­ré par l’équipe na­tio­nale ivoi­rienne (voir ci-contre), c’est un­mo­ment im­por­tant dans votre car­rière. Je fré­quente les sé­lec­tions de jeunes de l’équipe de France de­puis un mo­ment, j’ai un pro­fil ap­pré­cié mais le plus im­por­tant c’est l’AS Mo­na­co. Le club, c’est tou­jours le plus im­por­tant alors pour l’ins­tant, je vais sur­tout me concen­trer sur l’AS Mo­na­co.

Vous al­lez jouer chez la lan­terne rouge, Lorient, c’est fa­cile de se mo­ti­ver pour ce ty­pe­de­match? En Ligue , tous les matches sont com­pli­qués et dif­fi­ciles. Ces der­niers temps, on a plu­tôt bien gé­ré nos matches, tous les feux sont au vert mais il faut se mé­fier jus­te­ment. On a conscience que Lorient connaît un­dé­but de cham­pion­nat dé­li­cat mais on a tou­jours eu à li­vrer des pres­ta­tions com­pli­quées là-bas. Avec l’ar­ri­vée du nou­veau coach, ils vont tous vou­loir se mon­trer et ne pas prendre ce match à la lé­gère. L’er­reur se­rait de dé­jà se pro­je­ter sur la ré­cep­tionde Tot­ten­ham.

(Photo Cy­ril Do­der­gny)

For­mé à Rennes, Tié­moué Ba­kayo­ko au­ra en­vie de briller en Bre­tagne, de­main, face à Lorient.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.