L’ONN re­part de loin

Trois des na­geuses en­ga­gées aux JO de Rio (Wat­tel, Hache, San­ta­mans) ont quit­té le club ni­çois. Hor­mis Char­lotte Bon­net, Fa­brice Pel­le­rin est obli­gé de re­bâ­tir avec un groupe jeune

Monaco-Matin - - Sports - RO­MAIN LARONCHE

La vie d’un club n’est ja­mais un long fleuve tran­quille. Même lors­qu’il s’agit de natation. Au­réo­lé de gloire au re­tour de Londres en 2012 avec les neuf­mé­dailles, dont quatre d’or, l’ONN avait dû re­bâ­tir un groupe après les dé­parts de Yan­nick Agnel, Ca­mille Muf­fat et Clé­ment Le­fert. Des quatre mé­daillés de cette olym­piade, seule Char­lotte Bon­net était res­tée. Ilya­quatre ans, Fa­brice Pel­le­rin avait donc re­cons­ti­tué un nou­veau groupe, ra­jeu­ni, dont il avait réus­si à qua­li­fier quatre de ses na­geuses à Rio (Bon­net, Wat­tel, Hache, San­ta­mans). Sauf que le coach ne s’at­ten­dait pas à re­vivre une nouvelle vague de dé­parts pour cette ren­trée. An­na San­ta­mans, 23 ans, Cloé Hache, 18 ans, ont pris la route de Mar­seille, quant àMa­rieWat­tel, 19 ans, elle a re­joint Mont­pel­lier.

« Les na­geurs sont su­jets au mer­ca­to »

« Nous vi­vons une trans­for­ma­tion pro­fonde de notre sport, ana­lyse Fa­bri­cePel­le­rin. Les na­geurs sont plus su­jets au mer­ca­to que ja­mais. Comme la natation est pauvre par la for­ma­tion, des La photo a été prise avant le dé­part pour Rio. De­puis l’ONN a per­du trois de ses na­geuses : Ma­rie Wat­tel, Cloé Hache (en­tou­rant Char­lotte Bon­net) et An­na San­ta­mans (ac­crou­pi).

clubs comme Mar­seille, Mont­pel­lier ou Tou­louse in­ves­tissent et veulent se dé­ve­lop­per par le re­cru­te­ment ». En clair, les clubs concur­rents de l’ONN viennent pio­cher les meilleures élé­ments for­mées pen­dant de longues an­nées à Nice. « Au re­tour des cham­pion­nats de France, nous al­lons avoir une dis­cus­sion avec mon di­rec­teur gé-

né­ral (Ri­chard Pa­pa­zian). For­mer un na­geur peut prendre 5 à 8 ans. Le club, la ville ont-ils la vo­lon­té de for­mer ces na­geurs pour que d’autres clubs pro­fitent plus tard de ce tra­vail ? Je ne pense pas, mais il faut ou­vrir ce dé­bat dès mon re­tour ». En at­ten­dant d’af­fi­ner la po­li­tique gé­né­rale de son club avec ses di­ri­geants, le coach

va ten­ter d’ame­ner sa jeune troupe vers les po­diums cette se­maine à An­gers. « Notre groupe est jeune et tour­né vers l’ave­nir, mais nous par­tons quand même avec de l’am­bi­tion. Char­lotte Bon­net et Jé­ré­my Des­planches visent le­maxi­mumde titres et de mé­dailles. Em­maO­nol­fo et La­dis­las Sa­cl­zer bri­gue­ront aus­si des mé- dailles dans leur ca­té­go­rie d’âge » .

«  mé­dailles, dont  titres »

Avec la fuite de ses ta­lents les plus pro­met­teurs, Fa­brice Pel­le­ri­na­dû­re­voir à la baisse ses ob­jec­tifs concer­nant le nombre de bre­loques à dé­cro­cher dans le Maine-et-Loire. « L’an pas­sé, j’au­rais fixé la barre à 10 mé­dailles. Avec ces trois dé­parts, un cham­pion­nat réus­si, ce se­rait6mé­dailles dont 3 titres ». Ques­tion mé­daille d’or, l’ONN peut tou­jours comp­ter sur Char­lotte Bon­net, qui ne se lasse pas de mon­ter sur la plus haute marche des po­diums na­tio­naux. « Même si elle est au haut ni­veau de­puis quelques an­nées, c’est une na­geuse en­core jeune (21 ans), qui a une pro­gres­sion constante, re­prend son en­traî­neur. Je l’ai re­trou­vée en sep­tembre avec la même vi­va­ci­té que sur les an­nées pré­cé­dentes. La mo­ti­va­tion, elle l’a d’el­le­même et elle va le prou­ver sur ces cham­pion­nats de France ». Ce­la com­men­ce­ra dès au­jourd’hui pour elle avec le 100m nage libre.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.