La Roca Tea­ma­mar­ché en di­rec­tion de la Lune

Monaco-Matin - - Monaco - N.H.-F. nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

D’un­coup, une jeu­ne­voix s’élè­ve­sur le par­cours de la No Fi­nish Line, à Font­vieille. « C’est des bas­ket­teurs? Des foot­bal­leurs? » La pre­miè­reop­tio­nest la bonne: ce sont des bas­ket­teurs. Les joueurs de l’ASMo­na­co­bas­ket sont ve­nus, hier ma­tin, sur le par­cours de la No Fi­nish Line, la­course ca­ri­ta­ti­ve­qui du­re­jus­qu’àdi­manche. Ils sont là pour « mon­trer l’exemple » , in­ci­ter, mo­ti­ver et fai­re­ve­nir des par­ti­ci­pants, ex­plique Aria­neFa­va­lo­ro, la pré­si­den­tede l’as­so­cia­tion Chil­dren& Fu­ture. Uneu­ro­par ki­lo­mètre par­cou­ru, en­cou­rant ou mar­chant, se­ra re­ver­sé à la struc­ture, à la fin de la course. Ob­jec­tif fixé par les or­ga­ni­sa­teurs: ava­ler   ki­lo­mètres, la dis­tan­ceentre la Ter­reet laLune. Le­cir­cuit, ou­vert  heures sur , me­sure   m. Et les bas­ket­teurs l’ont par­cou­ru en mar­chant, hier. « On est ve­nus pour sou­te­nir l’as­so­cia­tion, ex­pli­queA­ma­ra Sy. Onaune cer­taine po­pu­la­ri­té dans le sec­teur. Il faut mon­trer la voie aux jeunes, être­so­li­dai­redes ac­tions po­si­tives. » Et puis les joueurs sont par­tis à l’en­traî­ne­ment. Hier,  heures après le dé­part de la course sa­me­di,   ki­lo­mètres avaient été par­cou­rus. C’est plus de   km de mieux que l’an der­nier.   cou­reurs ou mar­cheurs s’étaient ins­crits. Et   d’en­treeux étaient dé­jà ve­nus, soit  de plus qu’en .

(Pho­tos Mi­chael Ale­si)

Ki­lo­mètres et sel­fies sou­ve­nirs obli­ga­toires, hier pour les bas­ket­teurs de l’AS Mo­na­co, sur le cir­cuit de la No Fi­nish Line.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.