Les Arcs : les por­tiques de sé­cu­ri­té­dé­mon­tés sans crier gare!

Monaco-Matin - - Grand Sud - P. MACHINOT.

Si­tôt élu, le nou­veau pa­tron de la Ré­gion, Ch­ris­tian Es­tro­si avait ex­pri­mé son vo­lon­ta­risme sé­cu­ri­taire concer­nant les trains. En conviant mé­dias et as­so­cia­tions au lan­ce­ment de por­tiques de sé­cu­ri­té in­édits dans la pe­tite gare des Arcs-sur-Ar­gens. Six mois­plus tard, c’est dans un si­lence as­sour­dis­sant que les fa­meux por­tiques ont été re­ti­rés. Un voya­geur peu or­di­naire en a fait la dé­cou­verte alors­qu’il des­cen­dait de son TGV, mer­cre­di 9 no­vembre. Peu or­di­naire puis­qu’il s’agis­sait de Re­né Just, pré­sident de l’As­so­cia­tion des usa­gers de la gare des Arcs (Au­gad), forte d’une cen­taine d’adhé­rents. « Ça s’est fait dans le plus grand se­cret, per­sonne n’a été mis au cou­rant. Nous sommes stu­pé­faits », ex­pli­quait-il hier.

« Dans le brouillard »

In­té­res­sé au pre­mier chef, le mai­redes Arcs, AlainPar­lan­ti, abonde : « On est dans le brouillard le plus com­plet. Per­sonne n’a été aver­ti. On ne connaît ni les rai­sons de l’opé­ra­tion, ni ce qui va se pas­ser après pour la gare » . Ins­tal­lé pour un coût d’en­vi­ron93000€ pour le seul ma­té­riel, et plus d’1M€ de frais de fonc­tion­ne­ment an­nuel – une dou­zaine de per­son­nels était né­ces­saire pour son usage quo­ti­dien (dé­ploie­ment, fonc­tion­ne­ment, pé­da­go­gie, ges­tion du flux…)– ces por­tiques de type aé­ro­por­tuaires re­pré­sen­taient une ex­pé­rience gran­deur na­ture in­édite, de­vant pré­fi­gu­rer les ins­tal­la­tions si­mi­laires dans l’en­semble des gares de la ré­gion. His­toire de lut­ter à grande échelle contre le ter­ro­risme (en­dé­tec­tant armes et ex­plo­sifs), mai­saus­si contre les fraudes. Quelles sont les rai­sons de ce sou­dain re­trait? Quid­du bi­la­net de sa gé­né­ra­li­sa­tion dans les 127 gares de Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur ? Le conseil ré­gio­nal reste pour l’heure dans l’ex­pec­ta- tive ( lire ci-des­sous). Du cô­té de l’Au­gad, on en pro­fite pour sou­li­gner que « la ré­gu­la­ri­té et la ponc­tua­li­té des trains sont la prio­ri­té des voya­geurs, sur­tout ceux qui se rendent à leur tra­vail par le rail. D’autre part, la sé­cu­ri­té dans les voi­tures est l’autre prio­ri­té, il faut la ren­for­cer (contrôle des billets et in­ci­visme) » . L’Au­gad, s’en­tre­tien­dra à ce propos avec des re­pré­sen­tants de la SNCF, le 8 dé­cembre pro­chain.

 gares,  M€

Rap­pe­lons tout de même un simple chiffre: pour étendre ce type d’ins­tal­la­tion aé­ro­por­tuaire dans les 127 gares de la ré­gion, il en re­vien­drait, a mi­ni­ma, à plus de 70 M€ pour la Ré­gion. Dans le cas contraire, cer­taines gares de la ligne de­meu­re­raient des points d’ac­cès non contrô­lés aux trains, tels des ta­lons d’Achille à ce ré­seau sé­cu­ri­sé.

(Photo Phi­lippe Ar­nas­san)

Mer­cre­di der­nier, les por­tiques de dé­tec­tion de la gare des Arcs ont été re­ti­rés dis­crè­te­ment par la Ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.