Mor­ceaux choi­sis

Monaco-Matin - - Le Débat -

Da­vid Pu­ja­das: « Avez-vous, oui ou non, re­çu de l’ar­gent li­quide pour fi­nan­cer votre cam­pagne de  ? » Ni­co­las Sar­ko­zy: « Quelle in­di­gni­té. Nous sommes sur le ser­vice pu­blic. Nous avons pas honte de don­ner écho àun­homme (Ziad Ta­kied­dine, Ndlr) qui a fait de la pri­son, qui a été con­dam­né à d’in­nom­brables re­prises pour dif­fa­ma­tion. Ce n’est pas l’idée que je me fais du ser­vice pu­blic. »

Re­la­tions in­ter­na­tio­nales

Jean-Fré­dé­ric Pois­son: « Dans les in­ten­tions que [Trump] a don­nées [au ni­veau in­ter­na­tio­nal], je pense qu’il y a pour notre pays une op­por­tu­ni­té for­mi­dable. » Al­lain Jup­pé: « Nous avons ac­cep­té trop de choses avec la Tur­quie. Elle n’a pas sa place dans l’Union eu­ro­péenne. Mais il faut ré­ta­blir le dia­logue. » Ni­co­las Sar­ko­zy: « Ona­be­soin d’une pré­si­dence eu­ro­péenne. Trump ne dit pas que des bê­tises. Quand il pro­pose de mettre l’Ota­nau ser­vice de la lutte an­ti­ter­ro­riste, je dis pour­quoi pas. » Bruno Le­Maire: « Ça se­rait l’hon­neur de la France de de­man­der des comptes à la Tur­quie. »

Union eu­ro­péenne

Fran­çois Fillon: « Il n’est pas ques­tion de re­fon­der l’Eu­rope sans un ré­fé­ren­dum. Il faut faire re­naître l’es­poir. » Jean-Fran­çois Co­pé: « Si on fait un ré­fé­ren­dum, on est cer­tain de sor­tir de l’Eu­rope. » Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet: « Ona be­soin de mon­trer aux ci­toyens à quel point l’Eu­rope est utile. Et pour ça, on a be­soin d’une grande politique eu­ro­péenne sur la ques­tion­mi­gra­toire. » Alain Jup­pé: « Je pro­pose un congrès des consciences eu­ro­péennes. » Ni­co­las Sar­ko­zy: « L’Eu­rope a be­soin d’un gou­ver­ne­ment éco­no­mique pré­si­dé soit par un Al­le­mand, soit par un Fran­çais, parce que nous pe­sons à deux  % duPIB de la zone eu­ro. »

Edu­ca­tion

Bruno Le­Maire: « Je suis pour la dis­pa­ri­tion du col­lège unique. Les en­fants doivent pou­voir dé­cou­vrir dès  ans quel ta­lent ils ont et vers quel fi­lière s’orien­ter. » Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet: « Je suis pour le col­lège unique. Mais il faut mettre en­place du sou­tien sco­laire au col­lège comme on fait au pri­maire. »

Fran­çois Fillon: « L’échec de l’école est lié à l’ap­pren­tis­sage des fon­da­men­taux. Si je suis pré­sident, je met­trai fin aux fonc­tions de gens qui ont la res­pon­sa­bi­li­té de ces pro­grammes. »

Jean-Fran­çois Co­pé: « Je pré­co­nise que tous les en­fants de France aient la pos­si­bi­li­té de chan­ter l’hymne na­tio­nal, de­sa­luer le dra­peau tri­co­lore, d’avoir un uni­forme avec l’écus­son de leur col­lège. Et qu’il y ait, pour tous, six mois de ser­vice na­tio­nal. »

Jean-Fré­dé­ric Pois­son: « J’ai pas­sé une bonne par­tie de ma scolarité dans ces col­lèges de ban­lieue. Et on ne doit pas être nom­breux ici dans ce cas. Je pense donc que la politique fa­mi­liale est la clef de tout ça, avant les mai­sons de cor­rec­tion. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.