Avec les Fid­jiens aux ailes

C’est une pre­mière dans l’his­toire du XV de France : contre l’Aus­tra­lie, deux joueurs nés à l’étran­ger, les Fid­jiens d’ori­gine Noa Na­kai­ta­ci et Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa oc­cu­pe­ront les ailes

Monaco-Matin - - Sports -

Noa Na­kai­ta­ci et Vi­ri­mi Va­ka­ta­wa : des choix qui illus­trent les fai­blesses de la for­ma­tion fran­çaise à ces postes. Jus­te­ment, les­ques­tions sur ce thème ont le don d’aga­cer le sé­lec­tion­neur Guy No­vès... « En ce qui me concerne, à par­tir du mo­ment où un joueur est sé­lec­tion­nable, je le sé­lec­tionne s’il le­mé­rite », a d’abord ré­pon­du No­vès. Re­lan­cé sur le fait de sa­voir si la pré­sence de Va­ka­ta­wa (24 ans, 6 sél.) et Na­kai­ta­ci (26 ans, 8 sél.) sym­bo­li­sait le manque de ré­ser­voir ac­tuel aux ailes du rugby fran­çais, il s’est éton­né « qu’on re­vienne ré­gu­liè­re­ment sur ce genre de ques­tions » . « Il fau­drait deux heures pour par­ler de l’ave­nir du rugby fran­çais, je peux mais je ne sais pas si vous avez as­sez de bo­bine. Ce n’est pas une af­faire de ré­ser­voir. Ils sont fran­çais pour moi » , a- t- il pour­sui­vi, pré­ci­sant tra­vailler avec la Fé­dé­ra­tion sur ce su­jet. « Qu’ils soient blancs, gris ou noirs, ce sont des hommes qui mettent un maillot et dé­fendent une na­tion, car ils ont été ac­cueillis (en France) comme cer­tains Es­pa­gnols, Rou­mains ou ce que vous vou­lez. Il ne faut pas al­ler cher­cher plus loin », a dé­ve­lop­pé le sé­lec­tion­neur. En l’oc­cur­rence, Na­kai­ta­ci (1,90 m, 98 kg), pré­fé­ré à Yoann Hu­get, ti­tu­laire sa­me­di contre les Sa­moa (528), est ar­ri­vé en 2010 à Cler­mont en pro­ve­nance de l’aca­dé­mie fid­jienne de Na­dro­ga. Ap­pe­lé pour la pre­mière fois en Bleu lors du Tour­noi2015 par Phi­lippe SaintAn­dré, il a connu un gros pas­sage à vide après la Coupe du monde 2015, où il a été for­te­ment cri­ti­qué, avant de re­naître cette sai­son à l’ASM, ins­cri­vant neuf es­sais en dix ti­tu­la­ri­sa­tions. « Noa, j’at­tends de lui qu’il dé­montre toutes les qua­li­tés qu’il montre avec Cler­mont de­puis le dé­but de sai­son, dans un contexte dif­fé­rent » a com­men­té No­vès. Le­quel connaît en re­vanche dé­jà la va­leur de Va­ka­ta­wa (1,86 m, 92 kg) qui, comme Na­kai­ta­ci, pos­sède un pas­se­port fran­çais. Il a ins­crit sa­me­di à Tou­louse un tri­plé contre les Sa­moa, pour son pre­mier match de­puis fin août et les JeuxO­lym­piques de Rio avec l’équipe de France à 7 ! Il a ain­si af­fer­mi son sta­tut d’in­con­tour­nable sur l’aile gauche du XV de France, dé­cou­vert lors du Tour­noi des six na­tions 2016 après avoir brillé avec les Bleus du 7. Les deux joueurs, qui se­raient cou­sins éloi­gnés se­lon Na­kai­ta­ci, « ont des qua­li­tés ex­cep­tion­nelles aus­si bien phy­siques que men­tales » , se­lon le centre Gaël Fi­ckou. Vrai, sur­tout pour les qua­li­tés phy­siques, comme tous les Fid­jiens. Mais leur ti­tu­la­ri­sa­tion illustre aus­si les manques ac­tuels du rugby fran­çais, par le pas­sé beau­coup plus four­ni aux ailes. Saint-An­dré, après la bles- sure d’Hu­get en ou­ver­ture de la Coupe du monde 2015, avait ain­si confié une aile à l’ar­rière de for­ma­tion Brice Du­lin, etNo­vès a en­suite ali­gné (outre Hu­get et sa­me­di Na­kai­ta­ci) un non spé­cia­liste (le cen­treFo­fa­na), deux bi­zuths (Mignot et Ca­ma­ra) et deux re­ve­nants (Thomas et Bon­ne­val). Soit à peu près l’en­semble des joueurs dis­po­nibles en Top 14.

De­main h sur France 

Sped­ding - Na­kai­ta­ci, La­me­rat, Fo­fa­na, Va­ka­ta­wa - (o) Dous­sain, (m) Ma­che­naud - Gour­don, Pi­ca­moles, Ol­li­von - Maes­tri, Va­haa­ma­hi­na - Ato­nio, Gui­ra­do (cap), Baille

Mo­ra­han - Nai­va­lu, Ku­ri­dra­ni, God­win, Speight - (o) Coo­per, (m) Ge­nia - Po­cock, McMa­hon, Far­dy - Sim­mons, Dou­glas - Alaa­la­toa, La­tu, Slip­per

(Pho­tos AFP)

Va­ka­ta­wa, du punch pour les co­qs !

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.