Isa­belle Ad­ja­ni, une femme en­ga­gée

L’ac­trice est l’hé­roïne de Ca­role Mat­thieu, une fic­tion so­ciale adap­tée des Vi­sages écra­sés, sur Arte

Monaco-Matin - - Détente - ÉLI­SA­BETH PER­RIN

Dans Ca­role Mat­thieu, ce soir sur Arte, Isa­belle Ad­ja­ni, qui tient le rôle- titre, tente d’aler­ter­les­di­ri­geantsd’une en­tre­prise de té­lé­vente sur la­dé­tres­se­de­se­sem­ployés. Ca­role Mat­thieu (Isa­belle Ad­ja­ni) est mé­de­cin du tra­vail dans une grande en­tre­prise. Etel­lea­for­tà­faire! Les sa­la­riés­sont­pres­su­rés, har­ce­lés, leurs conver­sa­tions écou­tées, et leurs per­for­man­ces­com­pa­rées­donnent lieuà­de­shu­mi­lia­tions­pu­bliques. C’est une course aux ré­sul­tats qui a dé­jà en­traî­né un sui­cide. Ceux qui ne sup­por­tent­plus­ces­tech­niques de­ma­na­ge­ment­vien­nentse confier à elle. Par­fois c’est su­rel­leaus­siques’abat leur exas­pé­ra­tion. MaisCa­role Mat­thieu, en­to­tale em­pa­thie avec eux, les ex­cu­seet­se­dé­voue­corp­set âme­pour­le­sai­der, les­sou­te­ni­rau­près­de­la­di­rec­tion. En vain. Les­di­ri­geants­son­teux­mê­mes­vic­ti­mes­du­sys­tème. Aus­si, lors­qu’un em­ployé dé­pres­sif lui de­mande de l’ai­deràen­fi­nir, el­lei­ma­gine qu’el­le­va­pou­voir­fai­re­chan­ger les choses… Très concer­né par les pro­blè­me­se­nen­tre­prise, LouisJu­lien Pe­tit, qui avait dé­jà réa­li­sé­le­filmDis­count, atout lais­sé tom­ber, lorsque sa pro­duc­trice lui a par­lé des

Vi­sages écra­sés, le po­lar de Ma­rieLe­dun, au­quelI­sa­belle Ad­ja­ni te­nait beau­coup. Mais, plu­tôt­que­surl’énigme po­li­cière, ila­misl’ac­cent­sur la pé­ni­bi­li­té du tra­vail dans cet­te­so­cié­téet­sur l’en­ga­ge­ment de l’hé­roïne. « Je vou­lais en­trer dans la peau­deCa­ro­leMat­thieu­plu­tôt que dans l’en­quête. Il y a une ur­gence à par­ler de la déshu­ma­ni­sion au tra­vail, comme dans ce cas où les em­ployés­sont­dé­per­son­na­li­sés et ne peuvent même pas em­ployer leurs propres mots, ex­plique le réa­li­sa­teur. La­té­lé­ven­tees­tun­sec- teur qui ne connaît pas la crise et qui, mal­gré un gros tur­no­ver, n’a pas de mal à trou­ver­de­sem­ployés­par­mi les étu­diants post­bac et les gens en deuxième par­tie de vie… » Si cette fic­tion res­ti­tue très bienl’en­fer­des­sa­la­riés, elle doi­taus­si­beau­coupàl’in­ter­pré­ta­tion d’Isa­belle Ad­ja­ni, to­ta­le­men­tin­ves­tie­dans­son per­son­nage. « Sa­vie, c’estles autres. Ca­role Mat­thieu pense que les gens ont be­soin d’elle, mais elle-même au­rait be­soin d’une femme comme elle pour l’ai­der… C’est un per­son­nage de la mê­me­fa­mil­le­queSo­niaBer­ge­rac dans La Jour­née de la

jupe… », confie la co­mé­dienne.

Si­cet­te­fic­tion­res­ti­tue­très­bienl’en­fer­des­sa­la­riés, elle doi­taus­si­beau­coupàl’in­ter­pré­ta­tiond’Isa­bel­leAd­ja­ni.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.