« Le­vens n’est pas la Si­cile »: am­biance en cor­rec­tion­nelle

Le maire de Le­vens, An­toine Vé­ran, était ju­gé hier à Nice pour fa­vo­ri­tisme. Un pro­cès ten­du, dans un cli­mat dé­lé­tère. Les uns plai­dant la culpa­bi­li­té, les autres la re­laxe

Monaco-Matin - - Côte d’Azur - GRÉ­GO­RY LE­CLERC gle­clerc@ni­ce­ma­tin.fr

Le­mai­rede Le­vens (LR), An­toine Vé­ran, 67 ans, était ju­gé hier par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Nice pré­si­dé par Da­vid Hill. Deux ans d’in­ter­dic­tion d’exer­cer une res­pon­sa­bi­li­té pu­blique ont été re­quis contre lui, ain­si que 20000 eu­ros d’amende. Des ré­qui­si­tions as­sez lourdes. « Ce­la m’ins­pire du dé­goût, du mé­pris et le non-res­pect d’un bi­lan que per­sonne ne conteste », a com­men­té An­toine Vé­ran à la sor­tie de l’au­dience. En 2012, neuf ha­bi­tants avaient por­té plainte à son en­contre pour des faitsde fa­vo­ri­tisme. Se­lon ces ad­mi­nis­trés, dont des élus d’op­po­si­tion, le pre­mier ma­gis­trat le­ven­sois a fa­vo­ri­sé la so­cié­té « La Nou­velle Si­ro­laise de construc­tion » pour l’at­tri­bu­tion d’un bail « fort sym­pa­thique ». Ob­jet du li­tige: l’ex­ploi- ta­tion au Fond de Li­nier d’un site pour le trai­te­ment et la va­lo­ri­sa­tiondes dé­chets inertes. Une en­tre­prise avec la­quelle An­toine Vé­ran a noué des liens par­ti­cu­liers, mêmes’il a eu du mal à l’ad­mettre hier. « Qui était le­pa­tron de la Si­ro­laise pour vous? », in­ter­roge Da­vid Hill, avan­çan­tà­dé­cou­vert sur la par­tie fa­vo­ri­tisme. Le maire, fer­mé et la­co­nique, mains cris­pées sur la barre: « Un en­tre­pre­neur. » Le pré­sident, in­sis­tant: « Mais qui en­core, au-de­là­de­vos liens pro­fes­sion­nels? » Le maire es­quive: « Je n’ai pas de lien de pa­ren­té. »

« Le fan­tasme de la ma­fia des dé­chets »

Co­lère froide du pré­sident: « Je ne vous parle pas de lien de pa­ren­té. Qu’avez-vous dit en garde à vue?! » An­toine Vé­ran cède: « C’est un ami. Une vraie ami­tié. » Le fils d’An­toine Vé­ran est par ailleurs as­so­cié avec le pa­tron de la « Nou­velle Si­ro­laise de construc­tion » dans une so­cié­té agri­cole. Voi­là pour la co­lo­ra­tion de fa­vo­ri- tisme. No­tons qu’au­cun dé­but de preuve ne se­ra ap­por­té dans les dé­bats d’un quel­conque en­ri­chis­se­ment per­son­nel. « Dans ce dos­sier traîne le fan­tasme des pe­tits ar­ran­ge­ments entre amis, de la ma­fia des dé­chets, or Le­vens n’est pas la Si­cile », as­sè­neMe Na­tha­lieLaurent, avo­cate du maire. Le pro­cè­sa­don­né lieu àune âpre­ba­taille ju­ri­dique, par­fois incompréhensible pour le­com­mun­des­mor­tels. Ob­jec­tif: dé­ter­mi­ner si avan­tage ilyaeu, ou­non, pour la Nou­velle Si­ro­laise de construc­tion. Ou pour dé­ter­mi­ner si la­com­mu­neaé­té lé­sée. Le­sop­po­sant­sau­mai­re­sont là en rangs ser­rés. Ariane Mas­sé­glia (gauche mu­ni­ci­pale) ten­te­mê­meune pho­to. Et hop, smart­phone confis­qué par le pro­cu­reur le temps de l’au­dience. Am­biance… De quoi don­ner du grain à mou­dreàl’avo­cate du maire de Le­vens qui plai­dait la re­laxe. El­lea­dé­non­cé une « dé­charge de haine », un « achar­ne­ment po­li­tique » de la part des op­po­sants. Écar­tant au pas­sage l’idée d’un avan­tage in­jus­ti­fié ob­te­nu dans­ce­dos- sier et in­vo­quant en pre­mier lieu la pres­crip­tion des faits. « On ap­pelle mes clients l’op­po­si­tion, mais ce sont des contri­buables. Ils le font dans l’in­té­rêt de la com­mu­ne­pas dans leur propre in­té­rêt », ré­torque Me An­na-Ka­rin Fac­cen­di­ni, avo­cate des par­ties ci­viles. « Le seul qui pou­vait avoir un in­té­rêt dans ce dos­sier, c’est M. Vé­ran », plaide-t-elle, mo­quant son at­ti­tude à la barre: « Il s’ex­prime bien, re­mer­cie tout le monde, on a l’im­pres­sion qu’il est en cam­pagne. » Le pro­cu­reur a re­quis, à l’en­contre du maire de Le­vens, deux ans d’in­ter­dic­tion d’exer­cer une fonc­tion pu­blique, ain­si que 20000 eu­ros d’amende. Le ju­ge­men­taé­té mis en dé­li­bé­ré. Il se­ra ren­du en dé­cembre.

(Pho­to illus­tra­tion/Franck Fer­nandes)

An­toine Vé­ran, maire de Le­vens.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.