Pri­maire à droite : pre­mier tour in­cer­tain

Cinq mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs ont as­sis­té, jeu­di soir, au troi­sième dé­bat et le sus­pense est to­tal : qui se­ront les deux fi­na­listes ?

Monaco-Matin - - France -

Clap de fin de cam­pagne hier à mi­nuit : au len­de­main d’un ul­time dé­bat as­sez brouillon, le trio Jup­pé/Sar­ko­zy/Fillon, fa­vo­ris de la pri­mai­rede la­droite, et leurs qua­tre­con­cur­rents jettent leurs der­nières forces dans la­ba­taille avan­tun­pre­mier tour in­cer­tain de­main. La se­maine écou­lée a été mar­quée par la re­mon­tée fulgurante dans les son­dages de Fran­çois Fillon, dont la­pres­ta­tion té­lé­vi­sée a été ju­gée la­plus convain­cante jeu­di soir sur France 2, de­vant plus de5mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs. Des chiffres qui fon­tun­peu pa­ni­quer ses ri­vaux. Uné­lu sar­ko­zys­te­pro­nos­ti­quait même, hier ma­tin, « l’ar­ri­véede Fran­çois Fillon en tête » de­main soir. Le nombre de vo­tants pour ce scru­tin in­édit à droite reste la prin­ci­pale in­con­nue. Un, deux, trois mil­lions? « La po­pu­la­ri­té de Jup­pé est su­pé­rieure aux autres, mais compte te­nu de l’in­cer­ti­tude du corps élec­to­ral, on ne sait pas» , ex­plique un de ses sou­tiens, qui pré­dit « une longue soi­rée » . « Je ne vois pas comment on peut faire moins que le PS, cene se­rait pas ac­cep­table », ex­plique un autre, alors que la pri­maire so­cia­liste de 2011 avait at­ti­ré près de trois mil­lions d’élec­teurs.

L’an­goisse de la fraude

Sur le ter­rain, au­jourd’hui et de­main, 81 000 bé­né­voles se­ront à piedd’oeuvre dans les 10 228 bu­reaux. Avec en tê­tel’an­gois­sede la fraude. Sur une vi­déo dif­fu­sée par rtl.fr, le di­rec­teur de cam­pagne de Fran­çois Fillon, Pa­trick Sté­fa­ni­ni, conseille aux as­ses­seur­sou­dé­lé­gués « d’être vi­gi­lant au mo­ment du dé­jeu­ner ». « At­ten­tion aux mines de crayon sous l’ongle des­ti­néà­dé­gra­der cer­tains bul­le­tins de vote au­mo­ment­du dé­pouille­ment pour qu’ils soient dé­cla­rés nuls », écrit l’équipe de Fillon dans un mé­mo. L’équipe d’Alain Jup­pé a éga­le­ment fait des tu­to­riels « an­ti­fraude ».

Fran­çois Fillon à Pa­ris, Ni­co­las Sar­ko­zy à Nîmes, et Alain Jup­pé à Lille, ont te­nu leurs der­niers mee­tings hier soir.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.