...et les éloi­gner des écrans!

Monaco-Matin - - Santé -

À l’heu­reoù­presque chaque foyer pos­sède une té­lé­vi­sion, un smart­phone et sou­vent un or­di­na­teur ou une ta­blette, les en­fants sont for­cé­ment ex­po­sés aux écrans, même in­di­rec­te­ment. Pour­tant, ceux-ci ne leur veulent pas beau­coup de bien. « Jus­qu’à  ans, la règle est simple: pas d’écrans, car ils ne pré­sentent au­cun in­té­rêt pé­da­go­gique, in­siste Sté­pha­nie Lan­te­ri-Bon­homme. Ils ne per­mettent pas d’in­ter­ac­tion et ne dé­ve­loppent pas le lan­gage. Pire, ils sont un im­pact né­ga­tif sur les ca­pa­ci­tés de concen­tra­tion. » Car un bam­bin mis fa­ceàun­des­sin ani­mé est ob­nu­bi­lé par ces images, mais il n’est pas at­ten­tif réel­le­ment à ce­qui se dé­roule sous ses yeux. Il n’y a per­sonne qui s’adresse à lui et il n’est pas in­ci­té à avoir une ré­ac­tion. Uti­li­ser les écrans, ce­la s’ap­prend. Quand l’en­fant gran­dit, il peut lui aus­si re­gar­der des émis­sions qui lui sont dé­diées, mais avec par­ci­mo­nie. Le lais­ser des heures de­vant la té­lé­vi­sion est une so­lu­tion de fa­ci­li­té­pour les pa­rents, mais n’ap­porte rien à leur chère tê­te­blonde. L’écran ne va pas per­mettre au­pe­tit de tra­vailler son ima­gi­na­tion, car il lui four­nit du conte­nu « tout cuit ». Alors que lors­qu’il joue, avec des cubes, des pou­pées ou en­core des voi­tures, il crée un scé­na­rio, se ra­conte une his­toire. Il dé­ve­loppe aus­si sa mo­tri­ci­té. « Par­fois, on re­trouve dans nos ca­bi­nets des en­fants qui ne savent pas comment jouer. Ils n’ont pas l’ha­bi­tude, ne savent pas uti­li­ser les élé­ments qu’on leur pro­pose » , confie une or­tho­pho­niste. Les pro­fes­sion­nels ne cherchent pas à culpa­bi­li­ser les pa­rents, mais plu­tôt à les in­for­mer. En pa­ral­lèle de l’opé­ra­tion «Un­bé­bé, un­livre», ils sont al­lés à la­crèche de l’hô­pi­tal de Cannes pour une opé­ra­tion de pré­ven­tion. Au­près des en­fants, pour leur ex­pli­quer comment uti­li­ser sans abu­ser des écrans, et au­près des pa­rents, afin de leur don­ner des conseils. Il est ain­si pos­sible de trou­ver un­com­pro­mis: être avec l’en­fant lors­qu’il re­garde un des­sin ani­mé ou des vi­déos de comp­tines pour échan­ger avec lui, com­men­ter et, pour­quoi pas, dan­ser, fai­redes mimes!

Les écrans sont à uti­li­ser avec pru­dence et mo­dé­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.