Cannes n’ai­me­pas les ex­trêmes !

Monaco-Matin - - Sports - K. NATTON

Le mi­racle n’a pas eu lieu pour les Can­nois face aux lea­ders mont­pel­lié­rains. Pour­tant si la dé­faite (0-3) peut pa­raître cin­glante à la seule vue du ré­sul­tat, le conte­nu laisse ap­pa­raî­tre­quel­ques­sa­tis­fac­tions dans le camp can­nois, sans pour au­tant ôter un fort sen­ti­ment de frus­tra­tion. C’est d’ailleurs en sur­vo­lant la feuille de sta­tis­tiques que la dé­cep­tion de Josse- rand est à son comble. « On est­meilleur par­tout et­mal­gré ça on perd » . Un échec que l’en­traî­neur can­nois ex­plique par des faux dé­parts et une mau­vaise ges­tion en fin de set. Dès les pre­miers échanges, la fra­gi­li­té­du­groupe azu­réen n’échappe pa­saux­hommes de Le­cat qui se dé­tachent (1-5), Mont­pel­lier semble fi­ler vers un après­mi­di tran­quille. Mal­gré la

belle dé­fense de Diez, les Bleus de l’Hé­rault maî­trisent les rares sur­sauts de la ré­volte can­noise (19-22). Jus­qu’à ce que le jeu de l’AS Cannes passe par le centre et Ra­dic pen­dant que Del

Bian­co s’offrent un double contre sur Pa­try. Cannes n’est plus qu’à deux points du set (23-22). Mal­me­nés en dé­but de manche, les équi­piers de Ra­gon­det le se­ront tout au­tant dans les ul­times points, et s’achève sur un ace de Dia­ch­kov (23-25). Un scé­na­rio que les Can­nois vont­vivre dans les deux sets sui­vants avec une fin si­mi­laire. Les « rouge et blanc » vont en­core connaître un dé­part dif­fi­cile dans le deuxième set sans pour au­tant per­dre­vrai­ment le contact avec Mont­pel­lier. Les deux équipes ne se lâ­che­ront plus jus­qu’à 22-22, mais après avoir réus­si un pre­mier sau­ve­tage, c’est sur une faute de fi­let que les Can­nois laissent pas­ser cette belle oc­ca­sion d’éga­li­ser (2325). « L’équipe ne joue pas mal, maisàun­mo­ment don­né il va fal­loir ar­rê­ter d’être des gen­tils gar­çons » peste Jos­se­rand qui connaît la dif­fi­cul­té de ce cham­pion­nat. « Quand ilyades setsà­prendre, il faut al­ler les cher­cher » pour­sui­til. Dans la troi­sième et der- niè­re­manche, ses joueurs au­ront pour­tant pris un meilleur dé­part, en vain (2325, en­core). Ven­dre­di pour se rendre à Tou­louse, Cannes va une­nou­velle fois chan­ger de pas­seur puisque le Po­lo­nais Koz­lows­ki suc­cé­de­ra à Schroe­der.

Pho­to G. Tra­ver­so)

Les Can­nois n’ont pas trou­vé la faille.(

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.