Quand l’op­tique se fait so­li­daire L’es­sor

Ac­teurs en­ga­gés de l’éco­no­mie so­ciale et so­li­daire, les Op­ti­ciens Mu­tua­listes viennent d’ou­vrir un nou­veau ma­ga­sin dans le quar­tier Saint-Roch à Nice. Le ving­tième en PA­CA

Monaco-Matin - - L’économie -

Il s’agit du ving­tiè­me­dans la ré­gion et du qua­trième àNice. Les Op­ti­ciensMu­tua­listes viennent d’inau­gu­rer un nou­veau ma­ga­sin dans la ca­pi­tale azu­réenne en plein coeur du quar­tier Saint-Roch. Un pa­ri au­da­cieux dans un con­texte com­mer­cial dif­fi­cile, se­lon Dominique Tri­gon, pré­sident de la Mu­tua­li­té fran­çaise Pa­ca SSAM.

Qui sont les Op­ti­ciens Mu­tua­listes? Les Op­ti­ciens Mu­tua­listes font par­tie de la Mu­tua­li­té fran­çaise. Ils s’ins­crivent dans l’éco­no­mie so­ciale et so­li­daire, mou­ve­ment très at­ta­ché à la dé­fense de la Sé­cu. La Mu­tua­li­té fran­çaise a trois vo­lets: la pro­mo­tion et la dé­fense du mou­ve­ment mu­tua­liste, la pré­ven­tion et la par­tie com­mer­ciale. No­tion qui chez nous n’est pas un gros mot, puisque pour par­ta­ger les ri­chesses, il faut bien les créer.

Que pèse la Mu­tua­li­té fran­çaise Pa­ca SSAM? Nous avons  éta­blis­se­ments sur les six dé­par­te­ments de Pa­ca, soit  sa­la­riés. L’op­tique re­pré­sente  sa­la­riés, pour un chiffre d’af­faires de  ME.

Quelle est la part de mar­ché de l’en­seigne? Les Op­ti­ciens Mu­tua­listes sont le  ré­seau de ma­ga­sins d’op­tique en France avec  ma­ga­sins,   sa­la­riés pour  ME de CA. Ce qui nous donne une force de frappe pour né­go­cier le prix d’achat de nos pro­duits, des verres fran­çais et des mon­tures de toutes marques.

Qu’est-ce qui vous dif­fé­ren­cie? L’éthique. Nous ré­pon­dons aux be­soins réels du client. Nous ne pous­sons pas à la consom­ma­tion. Dans l’in­té­rêt du client comme des mu­tuelles. Nous veillons à of­frir la­meilleure qua­li­té prix. Nous ne sommes pas des low cost non plus. Autre dif­fé­rence, nous avons une obli­ga­tion d’équi­libre de nos comptes. L’ex­cé­dent est ré­in­ves­ti pour amé­lio­rer le service et dé­ve­lop­per le ré­seau ou est re­dis­tri­bué aux sa­la­riés. Les pré­si­dents n’ont ni ré­mu­né­ra­tion ni je­tons de pré­sence. Com­ment choi­sis­sez-vous vos im­plan­ta­tions? Nous nous ins­tal­lons dans des quar­tiers, soit pour créer une concur­rence et per­mettre aux ci­toyens d’avoir ac­cès à de­meilleurs prix, soit pour ap­por­ter un service là où il n’y en a pas. Nous pri­vi­lé­gions de pe­tites sur­faces, bien in­té­grées à la vie du quar­tier.

Vous avez un rôle de ré­gu­la­teur du mar­ché? His­to­ri­que­ment, nous avons été lan­cés pour ce­la.

(Pho­to C.L.)

Dominique Tri­gon (à droite) : « La Mu­tua­li­té fait confiance à Tho­mas Cour­si­mault, op­ti­cien du ré­seau, pour lan­cer ce  ma­ga­sin ni­çois. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.