Alain Jup­pé, Fran­çois Fillon : le match

L’an­cien Pre­mier mi­nistre a fi­ni en tête qua­si­ment par­tout dans le dé­par­te­ment. Hor­mis en de rares en­droits, la mo­bi­li­sa­tion des élus pour Sar­ko­zy n’a pas eu l’ef­fet es­comp­té

Monaco-Matin - - La Une - THIER­RY PRUDHON tprud­hon@ni­ce­ma­tin.fr

Avec plus de 111 000 élec­teurs ve­nus vo­ter, la primaire de la droite au­ra connu, dans les Alpes-Ma­ri­times comme ailleurs, un suc­cès de­par­ti­ci­pa­tion comme d’or­ga­ni­sa­tion. Au­cun couac ma­jeur n’a émaillé ce scru­tin ve­nu sou­li­gner, plus en­core dans ce bas­tion sar­ko­zyste, l’in­croyable per­cée de Fran­çois Fillon sur tout le ter­ri­toi­re­hexa­go­nal. Dans les Alpes-Ma­ri­times, l’homme au sour­cil brous­sailleux a fi­na­le­ment ras­sem­blé 40,79 % des suf­frages, de­vant Ni­co­las Sar­ko­zy à 34,08 % et Alain Jup­pé loin der­rière à 18,97 %. Ceux qui sont al­lés vo­ter ont pu le consta­ter, l’adhésion à la charte des va­leurs de la droite et du centre s’est avé­rée souple. Cette char­teé­tait en gé­né­ral vi­si­ble­ment ap­po­sée dans chaque bu­reau de vote, l’émar­ge­ment fai­sant of­fice d’ac­cord im­pli­cite.

Par­ti­cu­la­rismes lo­caux

Pour au­tant, les élec­teurs de gauche n’ont sans doute que fai­ble­ment pe­sé dans le ré­sul­tat fi­nal des Alpes-Ma­ri­times. Du cô­té du PS, on es­ti­mait la sup­po­sée mo­bi­li­sa­tion an­ti-Sar­ko as­sez faible di­manche soir. Et le to­tal de 111568 vo­tants colle fi­na­le­ment d’as­sez près au ré­ser­voir azu­réen po­ten­tiel des par­tis de droite et du centre. Outre la ten­dance fillo­niste lourde qui s’est ex­pri­mée­dans l’en­semble du dé­par­te­ment, quelques par­ti­cu­la­rismes liésàdes sou­tiens lo­caux sont ap­pa­rus. Dans les choux par­tout en France, Jean-Fran­çois Co­péaain­si mul­ti­plié son score na­tio­nal par près de 25 au Can­net, la ville de sa porte-pa­role Mi­chèle Ta­ba­rot où il a dé­pas­sé7% des voix. Bru­no Le Maire, lui, a tri­plé son to­tal à St-Lau­rent­du-Var (6,22 %), ville di­ri­gée par Jo­seph Sé­gu­ra qui le sou­te­nait. Dans son fief fa­mi­lial de Saint-Mar­tin-Vé­su­bie, Eric Ciot­ti peut lui se tar­guer d’avoir por­té la can­di­da­ture de Ni­co­las Sar­ko­zy qui y réa­lise l’un de ses meilleurs scores, 48,56 %, soit 22 points de­vant Fran­çois Fillon.

Nice fillo­niste aus­si

A An­tibes, en re­vanche, le sou­tien de Jean Leo­net­ti a peu pro­fi­té à Alain Jup­pé (21,65 %). A Nice, en­fin, le cour­rier de Ch­ris­tian Es­tro­si in­vi­tant à vo­ter Sar­ko­zy a eu moins d’ef­fet en­core : juste1 % de plus que sa moyenne dé­par­te­men­tale pour l’ex-Pré­sident, trois points der­rière Fillon.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.