Men­ton : (pe­tite) vic­toire pour Ni­co­las Sar­ko­zy

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - ALICE ROUSSELOT ET THI­BAUT PA­RAT men­ton@ni­ce­ma­tin.fr

Dans un dé­par­te­ment en prin­cipe ac­quis à Ni­co­las Sar­ko­zy, seules trois com­munes ont plé­bis­ci­té l’an­cien pré­sident, di­manche, lors du pre­mier tour­de­la­pri­mai­re­de­la­droite et du centre. Saint-Mar­tin-Vé­su­bie, fief­de­son­porte-pa­role de cam­pagne, Eric Ciot­ti, Saint-Laurent-du-Va­ret… Men­ton. Bien que d’une courte tête. Le can­di­dat éli­mi­né comp­ta­bi­lise ain­si 37,87 % des­voix­dansles huit­bu­reaux de vote de la com­mune, contre 36,61 % pour Fran­çois Fillon et 19,60 % pour Alain Jup­pé. Si l’on entre dans les dé­tails­de­vote, pour­tant, Fran­çois Fillon de­vance d’un poil son ad­ver­saire dans le centre-ville. Trois­bu­reaux­de­vote dans le Ca­reï et le­haut Bor­ri­go au­ront suf­fi à as­su­rerà Ni­co­las Sar­ko­zy une (pe­tite) vic­toi­re­dans la cité des ci­trons. Un suc­cès qui ne laisse pas le dé­pu­té-maire Jean-Claude Gui­bal, in­dif­fé­rent. Mal­gré la dé­con­ve­nue na­tio­nale. « La ma­nière élé­gante et loyale dont ce­lui qui fut pré­sident de la Fran­ceaac­cep­té sa dé­faite jus­ti­fieàel­le­seu­leque les Men­ton­naises et les Men­ton­nais aient vo­té pour lui », loue l’élu, pour­tant peu convain­cu, à l’ori­gine, par la te­nue d’une primaire. Face au ré­sul­tat des urnes, le dé­pu­té-maire s’aligne sur la po­si­tion po­li­tique de Ni­co­lasSar­ko­zy. Ap­pe­lant dé­sor­mais à vo­ter pour son an­cien­pre­mier­mi­nistre. «Jele sou­tien­drai et fe­rai cam­pagne pour qu’il em­porte di­manche pro­chain une vic­toire sans ap­pel et in­vite les conci­toyens à y concou­rir mas­si­ve­ment. » Consigne de vote ex­pli­cite qu’il jus­ti­fie par les rai­sons sui­vantes: « Fran­çois Fillon a pré­sen­té le pro­gramme, sans doute le plus abou­ti, pour sor­tir no­tre­pays de l’or­nière dans la­quelle il s’est en­fon­cé (...) J’ai tou­jours été convain­cu, aus­si, que la France avait be­soin d’une al­ter­nance forte, cou­ra- geuse et co­hé­rente pour sor­tir de­ser­re­ments du quin­quen­nat qui s’achève. » Un­tel sou­tien rap­pel­le­raà­cer­tains l’époque où Fran­çois Fillon ve­nait faire des bains de fou­leàMen­ton. As­su­ré­du sou­tien in­dé­fec­ti­bledes par­le­men­taires lo­caux. En­sep­tembre 2013, no­tam­ment, pour par­ler économie et écou­ter les pro­fes­sion­nels in­quiets. En­no­vembre 2014 pour évo­quer ses so­lu­tions fa­ceau­pro­blème de l’im­mi­gra­tion. Et se dé­fendre, par la même oc­ca­sion, face aux ru­meurs qui l’ac­cu­saient d’avoir pe­sé - avec la com­pli­ci­té du se­cré­taire gé­né­ral de l’Ély­sée - sur l’avan­cée des af­faires de Ni­co­las Sar­ko­zyen­jus­tice. Dans cette pé­riode tour­men­tée, Jean-Claude Gui­bal s’était avé­ré être un al­lié de taille. Sta­tut qu’il ré­af­fir­meà­ce­jour.

(Photo Cy­ril Do­der­gny)

Près de % des élec­teurs men­ton­nais ont par­ti­ci­pé à cette primaire.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.