Une pre­mière au théâtre Da­ner : Da­niel Pré­vost, per­son­nel et confi­den­tiel !

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - S.I.

Seul en scène pen­dant plus de deux heures, Da­niel Pré­vost a of­fert au pu­blic du théâtre Mi­chel-Da­ner une créa­tion in­édite avec son spec­tacle « Les confi­dences de Da­niel Pré­vost » et sû­re­ment le sou­ve­nir d’un jo­li­mo­ment pas­sé à ses cô­tés. L’in­ti­mis­mede la scène beau­so­leilloi­se­per­met en ef­fet une proxi­mi­té de jeu et d’échanges qui a fait tout le charme de cette soi­rée. Le co­mé­dien est ap­pa­ru tel qu’on l’ima­gine: simple, ac­ces­sible, ma­li­cieux, s’amu­sant le­pre­mier de ce per­son­nage au ton et au rire si re­con­nais­sables, à l’hu­mour un brin sur­réa­liste et cy­nique. Un­peu « per­ché ».

Gé­né­ro­si­té avec le pu­blic

Un­ré­gal de mots et de ré­par­ties im­pro­vi­sées dans un dia­lo­gues­pon­ta­né et tout en na­tu­rel avec les spec­ta­teurs ve­nus sa­luer en quelque sorte la car­rière(50 ans), au­tant que le co­mé­dien.

En­tre­cou­pée d’ex­traits d’émis­sions, sketches et spectacles, la soi­rée a pas­sé en re­vue les in­con­tour­nables du « Pe­tit rap­por­teur », les perles d’« Ana­gram », ses ren­contres pro­fes­sion­nelles qui, dit-il, l’ont construit, « Des gens comme Jean Yanne, Mi­chel Ser­rault ont été bien­veillants avec moi » , et l’évo­ca­tion de toute l’éten­due de son ré­per­toi­reet­deses rôles.

On com­prend alors que l’ar­tis­tea­beau­coup tra­vaillé, et reste très fier d’af­fi­cher aus­si dans sa fil­mo­gra­phie, des rôles plus com­plexes et plus sombres. Mais si on ne boude pas son plai­sir à dé­cou­vrir l’en­vers du dé­cor, grâce aux anec­dotes et ré­cits­dece che­min ar­tis­tique, Da­niel Pré­vo­sta­sur­tout fait preuve de gé­né­ro­si­té avec le pu­blic. Au­cune bar­rière entre la salle et lui pour un mo­ment ef­fec­ti­ve­ment « Toutes en confi­dences », comme un ca­deau of­fert en re­tour à l’af­fec­tion du pu­blic. Un peu comme si on l’avait re­çu chez soi, et qu’on avai­tap­pré­ciéune bonne soi­rée avec cet ami si ta­len­tueux. Un contact qu’aime l’ar­tiste, qui est dé­jà ve­nu à deux re­prises aux « Hé­ros de la TV ». Une proxi­mi­té avec le pu­blic in­tel­li­gente, fine et pleine d’hu­mour à l’image de ce grand co­mé­dien et de ce co­mique de l’ab­surde, qui est un peu sa si­gna­ture. « Si vous êtes là, c’est que vous m’ai­mez! » avait-il an­non­cé avec fa­cé­tie en dé­but de spec­tacle. La grande ova­tion d’une salle plei­nea­con­fir­mé­qu’il est en ef­fet très ai­mé et ad­mi­ré sur scène!

(Pho­tos S.I.)

Sur le ton de la confi­dence, le pu­blic beau­so­leillois os­cille entre ad­mi­ra­tion et ten­dresse.

Da­niel Pré­vost : une table, un pa­quet de notes et  ans de car­rière, pour les­quelles il a re­çu un Tro­phée du pu­blic des mains du pre­mier ad­joint Gé­rard Des­te­fa­nis !

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.