Coup de cou­teau : un Men­ton­nais in­car­cé­ré

Monaco-Matin - - Côte D’azur - CH. P.

Maxime, 19 ans, est ac­cu­sé d’avoir por­té un coup de cou­teau à l’ab­do­men d’un voi­sin­de­pa­lier dans la HLM où vit sa fa­mille. C’était dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di. Sa vic­time est hors de dan­ger mais se dé­place en­core avec dif­fi­cul­té en rai­son­de­points de su­tu­re­sur son ventre. La justice sou­hai­tait ju­ger, hier, en com­pa­ru­tion im­mé­diate le jeune agres­seur mais la CPAM, qui est en droit de se por­ter par­tie ci­vile, n’a pas été in­for­mée de la date du pro­cès, ren­voyé au 14 dé­cembre. Traits ju­vé­niles, sans em­ploi ni for­ma­tion, Maxi­men’a pas de ca­sier ju­di­ciaire. Mais il n’est pas in­con­nu des juges pour en­fants et il ap­pa­raît à de nom­breuses re­prises dans le fi­chier Cas­sio­pée, mé­moi­redes plaintes et des pro­cé­dures ju­di­ciaires. Syl­vie Ca­no­vas, le pro­cu­reur, ade­man­dé que d’ici au pro­cès, le pré­ve­nu reste en dé­ten­tion, re­dou­tant qu’il prenne la fuite: « Il est to­ta­le­ment oi­sif, il est de re­tour dans les Alpes-Ma­ri­times de­puis un mois seule­ment. Il existe éga­le­ment un risque de re­pré­sailles. »

Vic­time de me­naces

Me Em­ma­nuelle Vial, avo­cat de la dé­fense, sol­li­ci­tait pour sa par­tun­con­trôle ju­di­ciaire pour son jeu­ne­client. L’avo­cat rap­pel­leque Maxime fait l’ob­jet, de­puis plu­sieurs mois, de me­naces. « Il est consi­dé­ré comme une ba­lance, de­puis que la voi­ture d’un­po­li­cier men­ton­nais a été brû­lée. Ilaé­té frap­pé, il est constam­ment sous pres­sion. » En l’ab­sence de pièces jus­ti­fi­ca­tives, le tri­bu­nal pré­si­dé par Lau­rie Du­caa­main­te­nu en dé­ten­tion le jeune agres­seur.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.