At­ten­tat de daesh contre une mos­quée chiite à Kaboul : au­moins 27 morts

Monaco-Matin - - Monde -

La com­mu­nau­té chiite de Kaboul a été une nou­velle fois vi­sée, hier, par un puis­sant at­ten­tat sui­cide re­ven­di­qué par l’or­ga­ni­sa­tion État is­la­mique (EI) qui a fait au moins  morts dans une mos­quée, en pleine cé­lé­bra­tion d’une im­por­tante fête re­li­gieuse. Le ka­mi­kaze a dé­clen­ché sa charge alors qu’il se trou­vait par­mi les fi­dèles dans la mos­quée, a in­di­qué Fri­don Obai­di, du mi­nis­tère de l’In­té­rieur.

« Du sang et des corps »

Se­lon le porte-pa­role du­mi­nis­tère de la San­té Mo­ham­mad Is­mail Ka­woo­si, il y a eu en outre  bles­sés, dont des femmes et des en­fants. « J’étais en train de prier, j’ai en­ten­du une ex­plo­sion et la pous­sière a en­tiè­re­ment re­cou­vert la mos­quée. Quand elle s’est dis­si­pée, je n’ai vu que du sang et des corps... » , a rap­por­té un té­moin, Na­dir Ali, de­puis son lit d’hô­pi­tal. « J’ai été bles­sé au poi­gnet mais j’ai réus­si à ram­per hors de la mos­quée » . La com­mu­nau­té chiite, mi­no­ri­taire en Afghanistan sun­nite, cé­lè­brait hier l’Ar­baïn – lit­té­ra­le­ment « qua­rante » en arabe – qui marque la fin des  jours de deuil consé­cu­tifs à l’Achou­ra, en sou­ve­nir de la mort de l’imam Hus­sein. La mort d’Hus­sein, pe­tit-fils du pro­phète tué en , est un évé­ne­ment fon­da­teur du chiisme.

(Photo AFP)

Après l’at­taque-sui­cide, ce gar­çon af­ghan bles­sé a été trans­fé­ré par une am­bu­lance dans un hô­pi­tal de la ca­pi­tale.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.