Llo­ris : « On n’a pas le choix »

Le gar­dien et ca­pi­taine de Tot­ten­ham et les siens se pré­parent à une ‘’grande per­for­mance’’

Monaco-Matin - - Sports -

Mo­na­co est ac­tuel­le­ment l’at­taque la plus pro­li­fique d’Eu­rope. Est-ce com­men­té enAn­gle­terre et ce­la vous in­quiète-t-il? Nous sommes au cou­rant de ce qui se passe à l’étran­ger. Et en­core plus pour­moi, de ce qui se passe en France. Cette sai­son, Mo­na­co est très per­for­mant et le dé­montre cha­que­week- end. Cette équipe a une fa­ci­li­té à tuer les matches. Ils sont ac­tuel­le­ment en pleine réus­site, sur une spi­rale po­si­tive. On s’at­tend à un match dif­fi­cile. Mais on vient avec am­bi­tion. On n’a pas d’autre choix que de ga­gner. On se pré­pare à une grande per­for­mance. Pen­sez-vous que Mo­na­co, à qui un nul suf­fit, au­ra des dif­fi­cul­tés à abor­der cette ren­contre? Je ne pense pas. Mais on se fo­ca­lise sur nous-mêmes. On croit en nos chances. On es­père réa­li­ser le­match qu’il faut et sor­tir sans re­gret. Nous avons conscience que ce match est décisif. En quoi l’équipe n’a pas réus­si en Ligue des cham­pions cette sai­son? Le pro­blème vient de nos matches à la mai­son, à Wem­bley, où on a per­du deux fois. C’est très clair. C’est pour ce­la qu’on est dans une mau­vaise si­tua­tion. A l’ex­té­rieur, nous avons réa­li­sé de bonnes per­for­mances. Il nous faut conti­nuer ain­si. On est res­pon­sable de la si­tua­tion. On n’a pas le choix. Il fau­dra ga­gner. Nous sommes pré­pa­rés pour ce­la. On croit en notre chance. Pour es­pé­rer pas­ser, on doit ga­gner deux fois. Mais fo­ca­li­sons­nous sur Mo­na­co d’abord. Quel est vo­tre­mes­sage pour vos par­te­naires, en tant que ca­pi­taine? Le re­tour d’Har­ry Kane est une bonne chose pour l’équipe et le club. Il ap­porte beau­coup d’éner­gie po­si­tive. Nous l’avons vu contre Ar­se­nal (-) etWest Ham (-). Il est très im­por­tant. Je suis sûr qu’il se­ra décisif. C’est un lea­der. Nous avons be­soin de nos­meilleurs joueurs à leur meilleur ni­veau. Nous de­vrons jouer à un très haut ni­veau. Kane est en train de pro­lon­ger. Où en êtes-vous? Il n’y a au­cune crainte à avoir. Ce n’est pas le lieu pour en par­ler. L’équipe et ce match sont les plus im­por­tants. Mais je l’ai dé­jà dit, je suis to­ta­le­ment im­pli­qué dans ce club où je prends du plai­sir. Vous jouez enAn­gle­terre de­puis quatre ans. Avez-vous chan­gé? Il a fal­lu que jem’adapte au football an­glais dès mes pre­miers matches. Le football reste uni­ver­sel, même si ce cham­pion­nat a ses propres ca­rac­té­ris­tiques. Par rap­port à l’ar­bi­trage dé­jà. On laisse plus jouer. Spé­ci­fi­que­ment, on est un peu­moins pro­té­ger que dans les autres cham­pion­nats, no­tam­ment dans les contacts dans les sur­faces. Il y a beau­coup plus d’in­ten­si­té et un peu plus de fo­lie qu’ailleurs. Le jeu est plus por­té vers l’of­fen­sive. Que pen­sez-vous des jeu­nesMo­né­gasques, no­tam­ment Sil­va? Il y a beau­coup de jeunes joueurs qui émergent à Mo­na­co. On peut mettre cette po­li­tique en avant : un mix de joueurs ex­pé­ri­men­tés et beau­coup de jeunes ta­len­tueux et pro­met­teurs. Sil­va que j’admire et qui est un joueur im­por­tant, ou Le­mar, par exemple, réa­li­se­ront une très belle car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.