

Monaco-Matin - - Sports -

S’il dé­croche une deuxième vic­toire d’af­fi­lée en terre va­roise, Loïc As­tier au­ra le bon­heur de coif­fer la cou­ronne de cham­pion de France Ju­nior dans son jar­din.

pré­fé­ré la ga­gner au terme d’une grosse ba­garre. »

« Au Rallye du Var, j’ai connu le meilleur en 2014, avec cette pre­mière vic­toire in­ou­bliable, puis le pire l’an der­nier. Le ti­treé­tant dé­jà joué, il n’y avait plus de pres­sion. Comme je ve­nais d’en­chaî­ner plu­sieurs dé­buts de course en de­mi-teinte, j’ai dé­ci­dé de partir à fond. Et ba­da­boum ! À cause d’une mau­vaise ap­pré­cia­tion de dis­tance en­tre­deux vi­rages, mon­week-en­da­du­ré quatre ki­lo­mètres. Choc­violent, hô­pi­tal, ver­tèbre frac­tu­rée, deux mois et de­mi de cor­set... Une fin de sai­son dou­lou­reuse, quoi! Mais au­jourd’hui, le sort est conju­ré. En sep­tembre, lors du Rallye du Mont-Blanc, fi­gu­rez-vous que je me suis re­trou­vé au dé­part avec le même nu­mé­ro. Le 74! Pour l’oc­ca­sion, j’ai donc res­sor­ti du pla­card la com­bi­nai­son, la ca­goule, les chaus­sures et les gants mis de cô­té de­puis l’ac­ci­dent. Et on a vu l’ar­ri­vée! »

« La sor­tie de route au Lyon-Char­bon­nières m’a pas mal re­froi­di, je l’avoue. En­suite, à l’An­tibes et au Li­mou­sin, ce fut as­sez com­pli­qué de re­trou­ver le rythme. J’étais sur la dé­fen­sive, je rou­lais avec le frein à main, comme on dit. Mal­gré tout, nous en­gran­geons des gros points car nos ad­ver­saires com­mettent eux aus­si des er­reurs. Et puis, dé­but sep­tembre, les bons chro­nos en­chaî­nés au Mont-Blanc (2e) m’ont ras­su­ré. À Mor­zine, je suis en­fin­par­ve­nu à allier per­for­mance et constance. De quoi faire le plein de confiance au bon mo­ment. Main­te­nant place à la fi­nale. Une échéance que je pré­pa­re­com­meles autres, ni plus, ni moins, même s’ilya un pe­tit sur­croît de pres­sion. Ro­main a ga­gné sa course à do­mi­cile (An­tibes, ndlr), Jérémy aus­si (Mont-Blanc). À moi de sa­voir les imi­ter. »

« Cet­tean­née, nous avons tous les trois uti­li­sé notre joker. Ma sor­tie de Troi­sième du clas­se­ment à sept lon­gueurs des deux lea­ders avant la fi­nale maxi­moise, Ro­main Di Fante es­père un pe­tit coup de pouce du des­tin.

route au Li­mou­sin au­rait pu me coû­ter plus cher si Jérémy n’était pas par­ti à la faute le même jour un peu plus loin. Con­trai­re­ment à Loïc, je ne suis pas to­ta­le­ment maître de­mon des­tin. Une vic­toi­rene suf­fi­ra pas à coup sûr. Alors, on va gar­der la cal­cu­la­trice à por­tée de main. A prio­ri, mieux vau­drait que Loïc ter­mine deuxième der­rière nous. J’es­pè­re­donc qu’il se­ra mon meilleur ami ce week-end. Et dans l’im­mé­diat, àquatre jours du dé­part, je suis re­mon­té à bloc. Comme un che­va­lier par­tant à la guerre! »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.