« On s’en­voie des SMS avec le prince »

Monaco-Matin - - Monaco -

Quel bi­lan dres­sez-vous de cet­tean­née pas­sée à la tê­te­du­gou­ver­ne­ment? Le re­touràMo­na­coest quelque chose de par­ti­cu­liè­re­ment heu­reux. Je re­pré­sen­teet je dé­fends main­te­nant les in­té­rêts des Mo­né­gasques. Am­bas­sa­deur, jen’étais pas en lie­na­vec ceMo­na­co in­time que com­posent les Mo­né­gasques, les conseillers na­tio­naux, les dif­fé­rentes fé­dé­ra­tions... Ce­la im­pose un nou­veau re­gard.

Quels sont vos rap­ports avec le­sou­ve­rain? Ex­traor­di­nai­re­ment cor­diaux ! Sa confiance m’ho­nore. C’est le chef de l’État. C’est lui qui conduit la po­li­tique. Ilyaune re­la­tion d’ad­mi­ra­tion. C’est une per­son­nea­vec la­quelle je­tra­vaillede très près. Le sou­ve­rain in­carne une grande conscience mo­rale de no­treé­poque; no­tam­ment sur des su­jets qui ont trait à la­pré­ser­va­tiondes océans, la­bio­di­ver­si­té, le dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Il y a peu de chefs d’État aus­si in­ves­tis.

Quelle est la jour­née type d’un mi­nistre d’État? Le quo­ti­dien est très in­tense. Les re­la­tions avec le prince sont constantes. On s’en­voie des SMS. C’est un chef d’état­mo­derne. On se parle des grands dos­siers à tra­vers ce moyen de com­mu­ni­ca­tion.

Pen­sez-vous qu’un Mo­né­gasque pour­rait vous suc­cé­der? Je ne sais pas ce que se­ra la dé­ci­sion du sou­ve­rain. Les ac­cords fran­co- mo­né­gasques per­mettent toutes les pos­si­bi­li­tés. Il n’ya, au­jourd’hui, pas d’autres pays au monde, où le chef de l’État puis­seê­treu­né­tran­ger. Mais le car­di­nal Ma­za­rin était ita­lie­net prin­ci­pal­mi­nis­trede Louis XIV.

Un­mi­nistre étran­ger… une autre vi­sion de gou­ver­ner? Je trou­veen tout casque c’est une bonne cho­seef­fec­ti­ve­ment. Ce se­rait une fa­çon ex­tra­or­di­nai­reet peut-être­plus sû­rede construire l’Eu­rope. Si la construc­tion eu­ro­péenne se pour­suit nous pour­rions avoir des gou­ver­ne­ments mul­ti­na­tio­naux.

Par­mi les gros dos­siers à trai­ter à Mo­na­co : les re­traites des fonc­tion­naires… Il est ab­so­lu­ment cru­cial d’avoir une dis­cus­sion pour ne pas fai­re­por­ter aux gé­né­ra­tions fu­tures le poids des re­traites.

Serge Telle avec Noël Met­tey, pré­sident du Mo­na­co PressC­lub et di­rec­teur de pu­bli­ca­tion de La Ga­zette deMo­na­co et Mi­le­na Ra­do­man, ré­dac­trice en chef de L’Ob­ser­va­teur de Mo­na­co.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.