Vio­lente passe d’armes entre Fran­çois Fillon et Alain Jup­pé

Monaco-Matin - - France -

L’entre-deux tours de la pri­maire de la droi­teet­du­centre se tend: pour re­fai­re­son re­tard, Alain Jup­pé­pi­lonne Fran­çois Fillon en at­ta­quant son pro­gram­meé­co­no­mique « bru­tal » et ses po­si­tions sur l’avortement, ce quiaul­cé­ré­son ad­ver­saire ju­geant qu’il « tom­bait bas ». Aprè­sa­voir dé­non­cé, lun­di, de­vant ses sou­tiens la vi­sion « ex­trê­me­ment tra­di­tio­na­liste » de la so­cié­té­por­tée­par Fran­çois Fillon, AlainJup­pé l’aap­pe­lé, hier, à « cla­ri­fier » sa po­si­tion sur l’avortement. L’an­cien Pre­mier mi­nis­tre­deNi­co­las Sar­ko­zy avait, enef­fet, ex­pli­qué en juinque « phi­lo­so­phi­que­ment et compte te­nu de [sa] foi per­son­nelle » , il ne pou­vait pas « ap­prou­ver l’avortement » . Puis, ré­in­ter­ro­gé fin oc­tobre, il dis­tin­guait tou­te­fois ses « convic­tion­set l’in­té­rêt gé­né­ral ». « Ja­mais per­sonne, et cer­tai­ne­ment pas moi, ne re­vien­dra­sur l’avortement », tran­chait Fillon. Hier, en­dé­pla­ce­men­tàVi­ry-Châ­tillon (Es­sonne), oùA­lain Jup­pés’était rendu le  no­vembre, Fran­çois Fillon a vi­gou­reu­se­ment ré­agi à l’at­ta­que­de­son concur­rent: « Ja­mais je n’au­rais­pu­pen­ser que­mo­na­mi Alain Jup­pé tom­beaus­si bas! [...] Est-ce qu’une seule fois j’ai pris une po­si­tion contrai­reà l’avortement? [...] Que la cam­pa­gne­re­prenne sa di­gni­té et qu’on cesse les po­lé­miques qui sont in­qua­li­fia­ble­set­qui, fran­che­ment, abaissent le ni­veau », aré­pli­qué M. Fillon. Alain Jup­péest bien­dé­ci­dé, d’icià­di­manche, àmettre « toute la­gomme » se­lon­son ex­pres­sion pour rat­tra­per son re­tard (seize points se­lon les ré­sul­tats tou­jours pro­vi­soires) sur Fran­çois Fillon.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.