L’ad­mi­nis­tra­tion Trump ne pour­sui­vra pas Clin­ton à pro­pos des emails

Monaco-Matin - - France/monde -

C’était un leit­mo­tiv de la cam­pagne de Do­nald Trump. Àpresque chaque mee­ting, aux im­pré­ca­tions du can­di­dat ré­pu­bli­cin contre « Hilla­ry la mal­hon­nête » [croo­ked Hilla­ry], la foule scan­dait en choeur « lock her up! » [En­fer­mez-là!]. Puis, lors du deuxième dé­bat pré­si­den­tiel, Do­nald Trump avait af­fir­mé que s’il était élu il de­man­de­rait la no­mi­na­tion d’un pro­cu­reur spé­cial pour en­quê­ter sur l’af­fai­redes emails d’Hilla­ry Clin­ton. Fi­na­le­ment, il n’en se­ra rien. Le pré­sident élu, tou­jours in­ter­ro­gé par le NewYork Times, a ad­mis qu’il n’était pas fa­vo­rable à des pour­suites.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.