LIGUE DES CHAM­PIONS (  JOUR­NÉE) / MO­NA­CO - TOT­TEN­HAM De l’ombre à la lu­mière

Dé­ce­vant en pre­mière pé­riode, Dji­bril Si­di­bé, le la­té­ral droit de l’Equipe de France, a re­le­vé la tête en ou­vrant le score et en don­nant le bal­lon du deuxième but à Le­mar

Monaco-Matin - - Sports - FA­BIEN PIGALLE

heu­reux de voir Son, pous­ser trop loin son bal­lon sur l’énorme oc­ca­sion de Tot­ten­ham (6’), le Croate est en­tré très vite dans le vif du su­jet. Flip­pant. La pres­ta­tion col­lec­tive des siens luia­per­mis de pas­ser une soi­rée tran­quille. Bonne lec­ture sur le cen­tre­deRose (29’). N’a pas trem­blé.

son­mau­vais ali­gne­ment au pro­fit de Son d’en­trée (6’) au­rait pu plon­ger les Mo­né­gasques dans un doute ter­rible si l’at­ta­quant des Spurs, par­ti seul, avait mar­qué. Il n’a ja­mais vrai­ment été bien dans ses bas­kets en pre­mière pé­riode. Beau­coup­de­dé­chets dans le jeu. Et puis le la­té­ral droit de l’Equipe de France s’est ré­veillé après la pause. Il pla­çait d’abord une tête par­faite pour l’ou­ver­tu­re­du score (49’, 1-0), puis trou­vait au se­cond po­teau Le­mar pour le 2-1 (53’). Une 2e mi-temps sur un nuage.

il de­vait mu­se­ler Kane, le dan­ger n°1 de Tot­ten­ham. Le Po­lo­nais a mul­ti­plié les in­ter­ven­tions au­to­ri­taires. Et au fi­nal, l’ogre Ka­neest pas­sé pour un­pe­tit cha­ton. Pris par la rou­blar­dise de Dele, il est sanc­tion­né pour une faute dis­cu­table dans la sur­face (52’). Sui­vait l’éga­li­sa­tion de Kane. Puis, Glik a imi­té Pe­lé face à Gor­don Banks en 1970. Il a mar­qué un but (68’)... mais Llo­ris l’a ar­rê­té, sor­tant une pa­rade in­croyable sur une re­prise à bout por­tant. Fou !

li­mite, comme sou­vent ces der­niers temps. Avou­loir cher­cher trop son ad­ver­sai­re­di­rect, le Bré­si­lien a été pris sur les contrôles orien­tés. Mais n’a rien lâ­ché. Sa pointe de vi­tesse a per­mis de bien cou­vrir les bal­lons en pro­fon­deur.

dans le cou­loir, il a très lar­ge­ment do­mi­né son su­jet. Il a pro­po­sé des so­lu­tions en dé­dou­blant avec Le­mar. Ses centres ont été pré­cis à l’image de ce­lui adres­sé à Ger­main (14’). Avant ça, il s’était es­sayé à trom­per Llo­ris qui re­pous- sait au pre­mier po­teau (12’). Sur­tout, il est dé­ci­sif sur l’ou­ver­ture du score de Si­di­bé en en­rhu­mant Winks d’un cro­chet et en en­chaî­nant sur un bi­jou de centre (48’).

le Bré­si­lien s’est arraché sur un bal­lon mal dé­ga­gé pour ob­te­nir un pe­nal­ty ( 11’). A par­fai­te­ment dis­tri­bué le jeu, mais a mul­ti­plié les fautes. ‘‘Fa­bi’’ s’est clai­re­ment re­trous­sé les manches en­al­lant ti­tiller les che­villes et les bal­lons. Pré­cieux.

pa­tron. Il a écoeu­ré le mi­lieu de ter­rain an­glais qui s’est vite cal­mé sur le pres­sing. Faut dire qu’à force de se faire cas­ser les reins sur les prises de balle de ‘‘Ba­ka’’, on lève vite le pied. Dans les duels, il n’a re­cu­lé sur au­cun im­pact, grat­tant un pa­quet de bal­lon. A en plus, bien orien­té le jeu.

son bal­lon en pro­fon­deur pour Ger­main (34’) a été un pe­tit bi­jou. Ber­nar­doé­tait dan­sun­bon soir. Un de ceux où il est qua­si im­pos­sible de lui prendre le bal­lon. Conduite in­té­grale pied gauche, il a es­sayé de re­faire le coup du match al­ler, mais Llo­ris se dé­ten­dait (62’). Son par-des­sus pour Fal­cao dans la sur­face a trom­pé la dé­fense, mais pas le gar­dien in­ter­na­tio­nal fran­çais (73’).

il a don­né le tour­nis aux An­glais, in­ca­pables de gé­rer son pe­tit ga­ba­rit et son pied gauche en feu. Un peu comme au match al­ler. Son pre­mier pé­tar­da­ter­mi­né­dans les bras de Llo­ris ( 26’). Son deuxième en re­vanche a fi­ni au fond des fi­lets (53’, 2-1). Il sau­vait en­sui­te­sur sa ligne une tête de Dier (71’). Rem- pla­cé parMOUTINHO(80’).

il manque de réus­site pour re­prendre cor­rec­te­ment le bal­lon re­pous­sé par Llo­ris sur la frappe de Men­dy (12’). Seul au se­cond po­teau, sa tête était en­suite trop molle pour trom­per la dé­fense (14’). Ila­pro­po­sé beau­coup de so­lu­tions en mul­ti­pliant les ap­pels. Un ap­port in­té­res­sant dans le jeu, même s’il n’a pas mar­qué (25’, 34’ 64’). Rem­pla­cé par

(76’), per­cu­tant.

seul point po­si­tif hier, son jeu dos au but en pi­vot qui a per­mis de faire mon­ter le bloc. Mais glo­ba­le­ment le Co­lom­bien a été dé­ce­vant, et pas uni­que­ment parce qu’il man­quait son pe­nal­ty ar­rê­té par Llo­ris (11’). Dif­fi­cile à trou­ver (40’), il a plon­gé phy­si­que­ment à l’heure de jeu. Sa deuxième frappe ca­drée du match trou­vait en­core Llo­ris, im­pé­rial (74’). Rem­pla­cé par (89’).

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.