Un ro­cher s’ef­fon­dre­sur l’A et pro­vo­queu­nac­ci­dent

Un bloc d’une tonne s’est dé­cro­ché de la fa­laise pour ter­mi­ner sur la chaus­sée sud à hau­teur de Sur­prise, une conduc­trice a per­du le contrôle de son vé­hi­cule

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - THI­BAUT PARAT tpa­rat@ni­ce­ma­tin.fr

Plus de peur que de mal. Ici, l’ex­pres­sion n’est pas un doux eu­phé­misme. L’his­toire au­rait pu être dra­ma­tique, voire fa­tale, pour cette Avi­gnon­naise de 53 ans. Il est à peine 11 heures sur l’A8. Alors qu’elle cir­cule en di­rec­tion de Nice, un ro­cher d’une tonne se dé­croche du ver­sant boi­sé, quelques cen­taines de mètres avant la sor­tie de Ro­que­brune-Cap-Mar­tin, puis re­bon­dit sur le ca­pot de sa voi­ture. Un mi­racle, donc, que cette im­po­sante for­ma­tion de pou­dingue n’ait pas pul­vé­ri­sé son vé­hi­cule. Alors que ce gros « caillou » tra­verse le terre- plein cen­tral en bé­ton pour ache­ver sa course sur la chaus­sée sud (en di­rec­tion de l’Ita­lie), la conduc­trice, elle, perd le contrôle de son en­gin. Avant de s’en­cas­trer dans le mu­ret, le long de la bande d’ar­rêt d’ur­gence. Saine et sauve. À peine quelques contu­sions mais sans doute en état de choc. Par pré­cau­tion, une am­bu­lance la trans­porte à l’hô­pi­tal de La Pal­mo­sa à Men­ton.

« Plus d’autres in­sta­bi­li­tés »

En pa­ral­lèle, la cir­cu­la­tion est li­mi­tée à une voie dans les deux sens. À la fois pour per­mettre aux hommes en jaune de dé­blayer les dé­bris sur l’as­phalte, mais aus­si pour fa­ci­li­ter l’ex­trac­tion de ce pan de ro­cher par un ca­mion­grue. Les gen­darmes du pe­lo­ton au­to­rou­tier de Nice, les sa­peurs-pom­piers de Men­ton et les équipes d’Es­co­ta sont in­ter­ve­nus sur les lieux pour ré­gu­ler le tra­fic et prendre en charge la vic­time.

Les fortes pluies de ces der­nières heures ont-elles pro­vo­qué cet ébou­le­ment? « Oui, af­firme Alexia Fort, géo­logue mis­sion­née sur place par Vin­ci Au­to­routes pour son­der la fa­laise Ce bloc, tom­bé du ta­lus, se trou­vait dans la terre. Avec les trombes d’eau, celle-ci s’est af­fais­sée et le bloc ro­cheux s’est dé­ta­ché. » Un autre bloc a d’ailleurs été ju­gé in­stable par l’ex­perte et trai­té en ur­gence par une en­tre­prise spé­cia­li­sée qui l’a fixé par des an­crages et des câbles. « Il n’y a plus d’autres in­sta­bi­li­tés » , as­sure la géo­logue. Tou­te­fois, la voie de droite, en di­rec­tion de Nice, res- tait neu­tra­li­sée par des plots de chan­tier, en­core hier soir.

Par me­sure de pré­cau­tion et pour confir­mer le pre­mier diag­nos­tic, un géo­logue de la Ce­re­ma (centre d’études et d’ex­per­tise sur les risques, l’en­vi­ron­ne­ment, la mo­bi­li­té et l’amé­na­ge­ment) a été­mis­sion­né par la­pré­fec­ture desAlpes-Ma­ri­times.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.