Passe d’armes UE-Tur­quie sur les né­go­cia­tions d’adhé­sion

Monaco-Matin - - Monde -

LePar­le­ment eu­ro­pée­na­de­man­dé hier le gel des né­go­cia­tions d’adhé­sionde la Tur­quie à l’UE, en rai­son de la ré­pres­sion « dis­pro­por­tion­née » en cours de­puis le coup d’État avor­té de juillet, pro­vo­quant la co­lère d’An­ka­ra. Dan­sune ré­so­lu­tion non contrai­gnante

adop­tée à une très large ma­jo­ri­té à Stras­bourg, les eu­ro­dé­pu­tés ont ap­pe­lé à « un gel tem­po­raire » du pro­ces­sus d’adhé­sion en­ta­mé en 2005. Le texte – sou­te­nu par les quatre prin- ci­paux groupes au Par­le­ment, conser­va­teurs, so­cia­listes, li­bé­raux et Verts – a été ap­prou­vé par 479 voix pour, 37 contre et 107 abs­ten­tions. « C’est une grande et pre­mière vic­toire avant d’ob­te­nir plus » , ont ré­agi les eu­ro­dé­pu­tés conser­va­teurs fran­çais Phi­lippe Ju­vin et Ar­naud Dan­jean, es­ti­mant que « la Tur­quie doit être un par­te­naire stra­té­gique de l’UE, mais elle ne doit pas en être membre » . Cô­té turc, la dé­ci­sion est « in­si­gni­fiante » pour le Pre­mier mi­nistre Bi­na­li Yil­di­rim, « nulle et non ave­nue » se­lon le mi­nistre des Af­faires eu­ro­péennes Omer Ce­lik. « Nous at­ten­dons des di­ri­geants eu­ro­péens qu’ils élèvent leur voix contre ce manque de vi­sion » , a in­sis­té le­pre­mier. An­ti­ci­pant le vote – seule­ment consul­ta­tif – le­pré­sident turc Re­cep Tayyip Er­do­gan l’avait ju­gé dès mer­cre­di « sans va­leur, quel qu’en soit le ré­sul­tat » . 1. La dé­ci­sion de sus­pendre le pro­ces­sus d’adhé­sion ap­par­tient en ef­fet aux États membres.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.