Mo­na­co : at­ten­tion au piège au Por­tel

En voyage au Por­tel, vé­ri­table terre de bas­ket, la Ro­ca Team de­vra veiller à ne pas se dis­si­per avant d’en­chaî­ner en Grèce, en coupe d’Eu­rope.

Monaco-Matin - - La Une - FLORENT CAFFERY

Ce soir, sur les planches du Por­tel (Pas-de-Ca­lais), la pré­sence d’une image d’Epi­nal est clai­re­ment to­lé­rée. Da­vid contre Go­liath, le Pe­tit pou­cet contre l’ogre, à vous de choi­sir. Le­pro­mu nor­diste ne chas­se­pas le­mê­me­gi­bier que l’ar­ma­da­mo­né­gasque et il n’en­ade toute fa­çon pas l’in­ten­tion. Mais gare aux ap­pa­rences. In­ter­ca­lée à nou­veau entre deux échéances eu­ro­péennes pour l’ASM, cette ren­contre a tout du piège. Et Zvez­dan Mi­tro­vic, le coach mo­né­gasque, s’ap­puie (en­core) sur les contraintes de dé­pla­ce­ment pour illus­trer la chose. « On est par­ti ce ma­tin (ven­dre­di) di­rec­tion Pa­ris en avion, avec en­suite deux heures de bus vers le Por­tel. Et deux jours plus tard, on part en Grèce (à Sa­lo­nique, 7e jour­née de Cham­pions League). Ça fait beau­coup. »

Un chau­dron bouillant

D’au­tant qu’à l’ar­ri­vée, le cock­tail d’ac­cueil n’est pas obli­ga­toi­re­ment ser­vi avec le sou­rire. Ou du moins un ric­tus d’ap­pa­rence. Dans le Chau­dron vers 18h30, les pas mo­né­gasques ne de­vront pas être­hé­si­tants, au risque d’être em­bar­qués par le cha­hut. L’am­biance sur­vol­tée d’une co­cotte-mi­nute où s’en­tassent 2500 afi­cio­na­dos est même par­ve­nue jus­qu’aux oreilles de Mi­tro­vic. « Tout le monde m’en a par­lée de cette salle et de son at­mo­sphère. C’est l’un des par­quets les plus dif­fi­ciles sur le­quel le vi­si­teur doit évo­luer. Et ce genre de match face au lea­der risque de leur don­ner en­core plus de mo­ti­va­tion. » La ban­de­du tac­ti­cien Eric Gi­rard n’est pas un épou­van­tail, mais elle a dé­jà su grif­fer Le Mans, puis Hyères-Tou­lon dans son antre et vient de ta­per Nan­cy à l’ex­té­rieur. Trois de ses élé­ments ma­jeurs tournent mê­meà­plus de 11 points de moyenne (Has­sell, Dor­sey, Do­nald­son). Es­seu­ler ces gaillards se­ra in­dis­pen­sable pour la Ro­ca Team, qui, avec l’ap­port de John Bryant ( voir en­ca­dré), de­vrait re­trou­ver de la sta­bi­li­té­dans la pein­ture.

Re­tour à la nor­male

Exit les chan­ge­ments de poste et pour Mi­tro­vic la fin d’un cas­se­tête pour dé­ter­mi­ner qui fe­ra le sa­le­bou­lot. « Je suis sor­ti très sa­tis- fait des deux matchs (Cho­let et Nym­burk) où j’ai dû mettre cer­tains joueurs sur des postes où ils n’ont pas été for­més. Il y a eu du bon tra­vail mal­gré ces bles­sures et dé­sor­mais on peut bos­ser plus re­lax. » De quoi per­mettre à Dee Bost, pièce maî­tresse de l’at­ti­rail mo­né­gasque, d’ar­ri­ver un peu plus à ses fins, lui qui confiait cette se­maine vou­loir « ra­me­ner le titre de cham­pion » sur le Ro­cher. Pour ça, il vau­drait mieux ne pas ré­pé- ter les er­reurs du pas­sé. Lors de son­der­nier sé­jour chez une for­ma­tion du bas de ta­bleau, à Nan­cy, la Ro­ca Team avait ten­du la joue (seule dé­faite de la sai­son en cham­pion­nat). Pro­po­ser la se­conde sur la Côte d’Opale n’est pas conseillé.

(Pho­to Mi­chaël Ale­si)

Gros dé­fi pour le lea­der dans une salle sur­chauf­fée par   âmes, où Le Mans et le HTV ont dé­jà chu­té.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.