Pri­son ferme pour la pros­ti­tuée vo­leuse à la tire

Monaco-Matin - - Monaco - JEAN- MA­RIE FIORUCCI

Quel doig­té dou­blé de ta­lents divers! Une pros­ti­tuée slo­vaque a dé­mon­tré des tours de passe-passe très par­ti­cu­liers au Sas Ca­fé où elle avait pris ses quar­tiers d’été pour la pé­riode du Grand Prix. Au­cune pres­ta­tion liée à un al­li­ciant pro­gramme. Mais une chose in­at­ten­due et spon­ta­née! Le 29 mai der­nier, vers 1h25, cette « cro­que­mon­sieur » pro­fi­tait d’une al­ter­ca­tion entre deux consom­ma­teurs pour dé­ro­ber dans la poche de l’un d’eux la sub­stan­tielle somme de 4700 eu­ros… en li­quide! Une fois sé­pa­rés, les an­ta­go­nistes quittent l’éta­blis­se­ment et ré­clament l’ad­di­tion. Sur­prise pour la per­sonne dé­les­tée frau­du­leu­se­ment de son ar­gent. Une pe­tite en­quête in­té­rieure per­met de ci- bler la pé­ri­pa­té­ti­cienne re­con­ver­tie en vo­leuse à la tire. Car un em­ployé du Sas Ca­fé a vu la scène et ra­conte le dé­rou­le­ment aux po­li­ciers. Cette femme qua­dra­gé­naire est rat­tra­pée plus loin à l’ex­tré­mi­té ouest du pé­ri­mètre du Lar­vot­to… Tou­te­fois, hier, à l’au­dience, im­pos­sible d’avoir le moindre mot de la bouche de la pré­ve­nue. Elle était ab­sente à la barre. Alors, le pré­sident Sé­bas­tien Bian­che­ri a lu le rap­port de po­lice où la fille de joie conteste les faits. Jus­qu’à in­si­nuer un té­moi­gnage ré­cu­sable? « Elle avait un com­por­te­ment al­coo­li­sé et elle af­firme n’avoir rien vo­lé! La liasse de billets re­trou­vée dans son sac est le seul fruit de son tra­vail. Sa recette… Mais il y avait une per­sonne pré­sente cette nuit-là qui a at­tes­té du contraire. » Le pro­cu­reur Cy­rielle Colle fe­ra re­mar­quer les nom­breuses af­faires évo­quées ce jour en re­la­tion avec la pé­riode du Grand Prix de F1. « Usage de stu­pé­fiants, ba­garres, conduites en état d’ivresse… Et main­te­nant le vol avec cette at­ti­tude dé­rai­son­née. La pêche était bonne! Heu­reu­se­ment que l’em­ployé a vu le ma­nège de cette per­sonne. Compte te­nu de son com­por­te­ment in­quié­tant et des rai­sons qui la poussent à ve­nir à Mo­na­co pour fré­quen­ter les éta­blis­se­ments de nuit, une peine de trois mois de pri­son ferme de­vrait mettre fin à ses ac­ti­vi­tés noc­turnes. » À l’is­sue du dé­li­bé­ré, le tri­bu­nal a pro­non­cé une peine d’un mois d’em­pri­son­ne­ment à la mai­son d’ar­rêt.

(Pho­to J.-F.O.)

La vo­leuse pas­se­ra du tri­bu­nal à la mai­son d’ar­rêt.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.