Ru­di Gar­cia : « Onn’y va pas en vic­time ex­pia­toire »

Monaco-Matin - - Sports - FAB.P. (AVEC AFP)

Quand on a de­man­dé à Jar­dims’il voyait un ef­fet Ru­di Gar­cia à l’OM, le coach por­tu­gais s’est mon­tré prag­ma­tique : « Les joueurs sont les mêmes... Il (Ru­di Gar­cia) va­mo­ti­ver ses joueurs et es­sayer d’ap­por­ter quelque chose en plus. Il va cher­cher à créer une équipe, mais pour ça, il a be­soin de temps » , confiait-il. Jar­dim s’at­tend donc à un­match en­ga­gé : « Ils vont ve­nir ici pour es­sayer de nous sur­prendre avec beau­coup d’in­ten­si­té, sur­tout après le match de Cham­pions League. Il nous fau­dra dis­pu­ter ce match à fond » . Du cô­té de l’OM for­cé­ment, on af­fiche un dis­cours dé­ter­mi­né. « On est conscient qu’ils sont deuxièmes, bien de­vant nous, avec un écart de  points, qu’ils ne perdent pas à do­mi­cile et qu’on n’a pas ga­gné en de­hors du Vé­lo­drome » , ré­su­mait le dé­fen­seur olym­pien Ro­lan­do avant de pour­suivre : « Mais si on ne croit pas qu’on peut prendre des points, on reste ici et on pré­pare le match sui­vant à Saint-Étienne » . Gar­cia est sur la même lon­gueur d’ondes. Mo­na­co est « l’épou­van­tail de la Ligue  en ce mo­ment, ils sont meilleurs que nous, mais on n’y va pas en vic­time ex­pia­toire » , as­sure l’en­traî­neur, qui a en­fin goû­té à la vic­toire en L contre Caen (-). Pour ré­équi­li­brer un peu les dé­bats, le club olym­pien pour­ra comp­ter sur une forte co­lo­nie de sup­por­ters au­to­ri­sée à se dé­pla­cer. « Jeme suis as­sez plaint quand j’étais dans d’autres équipes de Ligue  de voir beau­coup de Mar­seillais dans des tri­bunes pour ne pas au­jourd’hui en pro­fi­ter, dit Gar­cia. C’est une source de­mo­ti­va­tion sup­plé­men­taire ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.