Re­le­ver la tête

Monaco-Matin - - Sports - CH­RIS­TO­PHER ROUX

Nice est tou­jours in­vain­cu cette sai­son. Néan­moins, dan­sune dis­ci­pli­neexi­geante avec les ca­dors, l’ONN ne peut se conten­ter du nul of­fer­tà Sète samedi der­nier (1111). Face à la lan­terne rouge, ce par­tage des points n’est rien d’autre qu’une faute. Pour Sa­muel Nar­don, qui a dé­plo­ré la pres­ta­tion man­quée­deses gar­çons, ce ré­sul­tat né­ga­tif­doit ser­vir dans la construc­tion de son groupe. « Ce­nul n’est pas dûàde la fa­tigue ou à autre chose, dé­crypte le coach azu­réen. C’est le ré­sul­tat d’un­manque de concen­tra­tion. On s’est lais­sé­por­ter par nos trois­pre­mières vic­toires. Un­man­qued’humilité ? Oui, in­cons­ciem­ment. On n’est pas bien ren­tré dans le match en per­dant la pre­mière pé­riode 1-5. Le groupe est jeune et ça lui ser­vi­ra de le­çon. Sur- tout qu’on a ga­gné en­suite les trois der­nières pé­riodes. » Pour re­bon­dir, La­ver­sanne& Co ont ren­dez-vous ce soir avec Douai. Un ad­ver­saire « qui n’au­ra rien à perdre à Nice », dixit Nar­don. Une­par­tie pour re­met­tre­le­con­tact et se ras­su­rer avantd’en­trer en lice, mer­cre­di, en Ligue des Cham­pions contre Ber­lin. « Jen’ai pas éle­vé la voix cette se­maine mais j’at­tends une vraie ré­ac­tion, argue Nar­don. Douai a mal com­men­cé l’an­née mais cette équipe mon­tre­du­mieux de­puis deux matches. Ça joue avec le coeur. Har­ris­sart, Clay et Val­ter sont en­tou­rés par de bons jeunes. »

(Pho­to Frantz Bou­ton)

Sa­muel Nar­don at­tend une ré­ac­tion de ses hommes après le nul concé­dé (-) samedi der­nier contre Sète, la lan­terne rouge.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.