CFA ( JOUR­NÉE) Le Can­net car­tonne

Monaco-Matin - - Sports - K. NATTON

e Ch­ris­tian Lo­pez et Fa­rid Ta­bet, les deux en­traî­neurs du Can­net l’avaient an­non­cé. « Avoir ga­gnéàNîmes ne se­ra po­si­tif que si nous nous im­po­sons­de­vantA­jac­cio » . Mis­sion ac­com­plie­pour les­hommes en vert qui ont, non seu­le­ment re­noué avec la vic­toire àdo­mi­cile, ce qu’ilsn’avaient plus connu de­puis… le 28 août de­vant Tou­lon, mais en plus, y ont ajou­té la ma­nière et l’ef­fi­ca­ci­té. De­puis deux se- L’ESCR n’a pas fait de dé­tail (- ).

maines, l’ESCR de­meu­rait en mode « re­mise en ques­tion ». Unein­tros­pec­tion­quia­por­té ses fruits puis­que­su­ru­ne­pre­mière of­fen­sive, le centre de Bagh­da­di trouve Cha­bro­lin qui n’a plus qu’à pla­cer sa de­mi-vo­lée(1-0, 9’). Puis l’hé­ca­tombe frappe Ajac­cio qui prend l’eau de toute part. Après­quelques alertes chaudes de­vant la cage corse, Dar­net dé­coche une­ma­gni­fique frap­pedes 25 mètres sous la trans­ver­sale (2-0, 28’). Une réus­site dont lesCan­net­tans ne se contentent pas. Une mi-

nute plus tard, Bagh­da­di fausse com­pa­gnie à la dé­fense cen­trale, dribble le por­tier corse et glisse le bal­lon dan­su­nangle fer­mé(3-0, 29’). KO­de­bout, les ré­ser­vistes de l’ACA ne sont pour­tant pas au bout de leur cau­che­mar. Sur un coup franc, Cha­bro­lin dé­pose le bal­lon sur la tête d’An­dréa (4-0, 35’). Dar­net ajoute le­cin­quième, en choi­sis­sant la lu­carne op­po­sée pour son dou­blé (5-0, 38’). Bagh­da­di, lui aus­si, s’offre le dou­blé, dès la re­prise, après une frappe dé­croi­sée (6-0, 52’). Fo­ra­fo (72’) puis De­le­rue (80’) au­raient bien vou­lu ajou­ter leur nomà­la liste des bu­teurs du jour mais, cette fois­ci, le jeune Ar­ri­ghi ne se lais­sait pas faire. Après un tel suc­cès, Le Can­net est 4e. Grasse a ra­me­né un nul presque in­es­pé­ré de Cas­ta­net hier soir. Me­né2-0, le RCG est re­ve­nu du diable vau­vert dans les dix der­nières mi­nutes. Au re­gard de la par­tie, le lea­der­mé­ri­tait sû­re­ment mieux en ter­mi­nant cette rencontre pie­dau plan­cher. Sur­tout que dès la 7e mi­nute, Ca­la­tayud était prié de re­joindre les ves­tiaires pour un tacle, certes ap­puyé, mais qui ne de­vait pas dé­bou­cher sur une telle sanc­tion. Gras­seaeu­du­ma­làse re­met­tre­de­ce­coup du sort. Ca­mus était ain­si obli­gé de s’in­ter­po­ser avec brio sur deux ac­tions. Les hommes de Cha­bas poin­taient, eux, le bout du nez après un centre tir de Core juste au des­sus. Et puis l’ar­bitre jouai­tà­nou­veau de son pouvoir en re­met­tant les deux équipes à éga­li­té. Sa­la­bert était ex­clu. Au re­tour des ves­tiaires, sur un coup franc aux abords de la sur­face, Ca­mus était pris en contre-pied sur un bal­lon contré par un co­équi­pier (1-0, 53’). Sur une ac­tion bi­zarre et très contes­tée par le banc, Ca­mus s’in­cli­nai­tune deuxième fois (2-0, 74’). Grasse, dos au mur, ten­tait alors son va-tout. Sur un centre d’An­trope, Rac­cos­ta, à point nom­mé, ré­dui­sait le score (2-1, 80’). Puis Oud­ja­ni fai­sait par­ler sa puis­sance pour fu­sillerGar­cia (2-2, 84’). Loïc Cha­bas : « Il y a eu beau­coup d’émo­tion. L’ex­pul­sion pré­coce et im­mé­ri­tée rend le match com­pli­qué. A 2 à 0, nous ne nous sommes pas af­fo­lés pour re­ve­nir lo­gi­que­ment. Ce nul res­semble à une vic­toire, le groupe a été énorme. »

(Pho­to G. Tra­ver­so)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.