Nou­veau­dé­part pour Rallye Jeunes et le cham­pion­nat Ju­nior

Monaco-Matin - - Sports -

Ex­po­sée au pied du po­dium de la grande fi­nale va­roise, ce wee­kend, elle at­tire les re­gards et at­tise les convoi­tises. Elle? La Ford Fies­ta R2! Pro­mue nou­velle « au­to-école » de la Fé­dé­ra­tionF­ran­çaise du Sport Au­to­mo­bile (FFSA), la rem­pla­çante de la DS3 R1 en bas de la py­ra­mide a scel­lé voi­là deux se­maines le nou­veau dé­part de Rallye Jeunes. « Après l’an­née de cou­pure dé­ci­dée afin de mieux ac­com­pa­gner dans leur as­cen­sion les deux meilleurs lau­réats des édi­tions pré­cé­dentes, Eric Ca­mil­li et Yo­han Ros­sel, on a re­dé­mar­ré en trombe, avec plus de 3000 par­ti­ci­pants aux épreuves de sé­lec­tion de Paris et Nîmes » , confie Ni­co­las Ber­nar­di, le pre­mier vain­queur - en 1995, de­vant un cer­tain Sé­bas­tien Loeb! - te­nant dé­sor­mais les com­mandes de la fa­meuse opé­ra­tion de dé­tec­tion fédérale. « La fi­nale s’est dé­rou­lée le 7 no­vembre sur le cir­cuit de Lé­de­non. Une ul­time étape qui réunis­sait 26 concur­rents. À ce stade, la vi­tesse ne consti­tue plus l’unique cri­tère de sé­lec­tion. Le ju­ry éva­lue la per­son­na­li­té et les mo­ti­va­tions de chaque pré­ten­dant. Si le ni­veau gé­né­ral était as­sez éle­vé, cette an­née, les dé­li­bé­ra­tions n’ont pas du­ré long­temps, car les deux heu­reux élus se sont dé­ta­chés na­tu­rel­le­ment aux yeux des dé­ci­deurs. »

As­phalte et terre au me­nu en 

Non li­cen­ciés l’un et l’autre, Adrien Four­maux, 21 ans, ori­gi­naire de Lille, et Do­riann Mous­tin, 23 ans, vi­vant en ré­gion pa­ri­sienne, dans le Val d’Oise, vont ain­si chan­ger de vie. « Ils sont res­tés im­per­méables à la pres­sion, n’ont pas com­mis d’er­reur d’un bout à l’autre » , pour­suit le Sos­pel­lois, res­pon­sable de Rallye Jeunes. « Leur sup­pléant va­rois (le Tou­lon­nais Jo­na­than Var­gas, ndlr) a aus­si fait forte im­pres­sion. Pour Adrien et Do­riann, la for­ma­tion va très vite com­men­cer au Mans, dans les lo­caux de l’Au­to Sport Aca­de­my, où deux jours d’exer­cices phy­siques et psy­cho­lo­giques ain­si qu’un et rou­lage sur piste mixte sont pré­vus. S’en­sui­vra la pre­mière séance d’es­sais d’ores et dé­jà pro­gram­mée le 7 dé­cembre. Quant aux ob­jec­tifs 2017, la feuille de route est simple : gros­so mo­do, ils ont deux courses pour prendre leurs marques, puis on es­père les voir mon­ter en puis­sance ré­gu­liè­re­ment lors des quatre autres épreuves du nou­veau cham- pion­nat de France Ju­nior. » Alors que l’édi­tion 2016 va cou­ron­ner le suc­ces­seur de Laurent Pel­lier au­jourd’hui à Sain­teMaxime, les es­poirs rê­vant d’une as­cen­sion ful­gu­rante sa­ven­tà­quoi s’en te­nir concer­nant la­pro­chaine sai­son frap­pée du sceau du chan­ge­ment. « Nou­velle voi­ture, nou­veau for­mat : mo­di­fiable fa­ci­le­ment, la Fies­ta R2 per­met de pa­na­cher as­phalte et terre » , dé­taille Ber­nar­di. « Il y au­ra donc trois manches sur chaque sur­face. Certes, l’au­to est un peu plus chère à l’achat parce qu’elle pos­sède une vraie boîte de vi­tesse sé­quen­tielle et un châs­sis R2. Mais le coût d’ex­ploi­ta­tion au ki­lo­mètre, en re­vanche, n’aug­mente pas. » Quinze au­to-écoles de la marque à l’ovale bleu ont dé­jà trou­vé ac­qué­reur. De­quoi ta­bler sur un pla­teau de vingt à vingt-cinq ap­pren­tis cham­pions. Sur les traces des rois Loeb et Ogier, un autre as du vo­lant « made in France » se trouve peut-être par­mi eux...

Con­seillés par un guide hors pair en la per­sonne de Ni­co­las Ber­nar­di, les ap­pren­tis cham­pions de la fi­lière fédérale af­fû­te­ront dé­sor­mais leur coup de vo­lant à bord d’une Ford Fies­ta R.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.