Mon­naies d’ex­cep­tion

Le 3 dé­cembre à Mo­na­co, les édi­tions Ga­dou­ry or­ga­nisent une vente aux en­chères de mon­naies de pres­tige. Un évé­ne­ment an­nuel at­ten­du par les nu­mis­mates du monde en­tier.

Monaco-Matin - - Art Et Enchères - Par Lau­rence GUIDICELLI

C’est un voyage à tra­vers le temps et l’histoire que pro­posent les édi­tions Ga­dou­ry avec leur vente aux en­chères de mon­naies de pres­tige, le 3 dé­cembre pro­chain à Mo­na­co. Pièces an­ciennes et mo­dernes, en pro­ve­nance du monde en­tier, 1000 lots en tout de­vraient sus­ci­ter un vif in­té­rêt par­mi les col­lec­tion­neurs. « Dans la si­tua­tion éco­no­mique in­ter­na­tio­nale ac­tuelle, in­ves­tir dans la nu­mis­ma­tique offre tou­jours des ga­ran­ties très so­lides » , sou­ligne Fe­de­ri­co Pas­trone, di­rec­teur des édi­tions Ga­dou­ry, une mai­son fon­dée il y a plus de qua­rante ans. Plu­sieurs lots re­mar­quables et d’ex­cep­tion s’ap­prêtent à faire l’ob­jet de toutes les convoi­tises. A com­men­cer par une su­perbe col­lec­tion de pièces ro­maines, des au­rei en or pour la plu­part, frap­pés du­rant les règnes de Né­ron, Au­guste, Marc Au­rèle, Ti­bère ou en­core Ves­pa­sien. Deux de ces mon­naies mé­ritent une at­ten­tion par­ti­cu­lière : celles des em­pe­reurs Otho et Vit­te­lius, da­tant de 69 après J.-C. et mises à prix cha­cune à 5000 €. « Ces deux em­pe­reurs sont res­tés au pouvoir quelques mois seu­le­ment. Ce sont des pièces très rares et très im­por­tantes » , pré­cise Fe­de­ri­co Pas­trone. L’un des lots phares de la vente est sans conteste ce sou­ve­rain aus­tra­lien en or da­té de 1856 et à l’ef­fi­gie de la jeune reine Vic­to­ria. Es­ti­mé à 50 000 € et de qua­li­té « proof », « il n’en existe que deux voire trois exem­plaires dans le monde ». Autre lot d’ex­cep­tion, cette mé­daille en or du roi Fai­sal d’Ara­bie Saou­dite ( 1964- 1975), es­ti­mée à 10 000 € et pe­sant pas moins de 200 grammes ! Par­mi les pièces mo­dernes, ci­tons ce double louis d’or de Louis XIV ( 1643- 1715), une ma­gni­fique col­lec­tion de 20 francs de Na­po­léon, une ra­ris­sime pièce de 100 francs en or da­tée de 1889 et es­ti­mée à 25 000 €, des sol­di corses édi­tés sous Théo­dore 1er et Pascal Pao­li, ou en­core, une mé­daille en or de Louis II de Mo­na­co, d’un poids de 77,6 grammes, gra­vée par Pierre Tu­rin et dont « seuls 3 exem­plaires sont connus ». Au ca­ta­logue se trouve aus­si une sé­rie de pièces en or chi­noises, à l’ef­fi­gie de pan­das, de 1982 jus­qu’aux an­nées 2000. La va­ca­tion se ter­mi­ne­ra par une ma­gni­fique col­lec­tion com­plète de pièces de 20 dol­lars, de 1850 jus­qu’aux an­nées 1900. « C’est très dif­fi­cile de trou­ver une col­lec­tion comme ça en Eu­rope »,

confie Fe­de­ri­co Pas­trone. Les ama­teurs de­vraient ap­pré­cier.

Le 3 dé­cembre 2016 à 10 h au Mé­ri­dien Beach Pla­za Hô­tel à Mo­na­co - www.ga­dou­ry.com

Ra­ris­sime pièce de  francs en or, Paris, da­tée de , poids : , g, quan­ti­té :  ex, es­ti­mée à   €.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.